UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Special Rav Ovadia Yossef   Yom Chabbat
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Divers   |   Dvar Tora   |   Les Fêtes   |   Halakha   |   Le Saviez Vous ?   |   Documents PDF
 

  Accueil Dossiers Dvar Tora

Le Sinaï : seule exigence de la révélation

Lundi 19 Mars 2012 | 22h01   Vue : 4062 fois
 
 
 
 


A travers l'histoire, des dizaines de milliers de cultes ont été inventés par des individus qui tentaient de convaincre le monde que D.ieu leur avait parlé.

Toutes les religions qui s'appuient sur une certaine forme de révélation, commencent essentiellement de la même manière: une personne sainte se recueille dans la solitude, revient vers son peuple et annonce qu'elle a expérimenté une révélation personnelle, au cours de laquelle D.ieu l'a désigné comme Son prophète. Croiriez-vous quelqu'un qui prétendrait avoir eu une communication spéciale avec D.ieu, le désignant comme Son nouveau prophète? Peut-être l'a-t-Il fait ? Mais peut-être aussi ne l'a-t-Il pas fait ? Personne n'en sait rien. Cette assertion est par nature impossible à vérifier. Toutes les religions Une révélation personnelle est une base extrêmement faible pour fonder une religion, puisqu'on ne peut jamais savoir si elle est vraie. Même si l'individu, se réclamant d'une révélation personnelle, accomplit des miracles, il n'y a toujours aucune preuve qu'il soit un vrai prophète. Les miracles ne prouvent rien. Tout ce qu'ils montrent - en assumant qu'ils soient bien réels - est qu'il possède certains pouvoirs. Ce qui n'a rien à voir avec sa prétention à la prophétie.

Le Rambam Le Rambam écrit dans son Michné Torah (8-1): " Israël n'a pas cru en Moché, notre maître, suite aux miracles qu'il a accomplis. Parce que, quand notre foi repose sur des miracles, des doutes demeurent dans notre esprit que ces miracles aient pu être accomplis au moyen de forces occultes ou de sorcellerie (Sitra A'hara)… Sur quelles bases l'avons-nous donc cru ? Sur celle de la révélation au Sinaï que nous avons vu de nos propres yeux, et que nous avons entendu de nos propres oreilles, sans avoir à dépendre du témoignage de tiers … "


1. Une Prédiction Audacieuse



Il existe 15.000 religions répertoriées dans toute l'histoire. Si on considère cette faiblesse intrinsèque, pourquoi ces religions basent-elles toutes leur assertion sur une révélation personnelle ?

Si quelqu'un voulait que sa religion soit acceptée, pourquoi ne présenterait-il pas l'assertion la plus solide et la plus crédible possible - c'est à dire la révélation nationale ? C'est bien plus acceptable. Personne ne prend le risque de croire aveuglément et de faire confiance aux paroles d'une seule personne. Il est préférable d'un point de vue qualitatif de prétendre que D.ieu est apparu à tous, pour annoncer au groupe entier qu'untel est Son prophète. Pourquoi D.ieu fonderait-Il Sa relation avec Son peuple uniquement sur un seul homme, sans offrir de possibilités de vérification, et en pensant que cette nation suivra avec obéissance tout un ensemble de lois, basé uniquement sur une foi aveugle ?

Le judaïsme est pourtant la seule religion, dans les annales de l'histoire, à s'appuyer sur la meilleure des assertions - celle que chacun a entendu D.ieu lui parler. Aucune autre religion ne prétend avoir fait l'expérience d'une révélation nationale. Pourquoi ?

De plus, l'auteur de la Torah prédit qu'il n'y aura plus d'autre révélation nationale dans l'histoire ! " Enquière-toi des premiers jours qui t'ont précédé, depuis le jour où D.ieu a créé l'homme sur terre, et d'une extrémité du ciel à l'autre : Y a-t-il jamais eu comme cette grande chose, a-t-on jamais entendu quelque chose comme celle-là ? Un peuple a-t-il jamais entendu la voix de D.ieu, parlant du milieu du feu, comme tu as entendu et survécu ? " (Deutéronome 4 : 32-33). Considérons la possibilité que D.ieu n'ai pas écrit la Torah, et que son auteur ait réussi à convaincre un groupe de personnes d'accepter la supercherie d'une révélation nationale. Dans son livre, l'auteur prédit que personne n'avancera plus jamais de prétention similaire. Ce qui signifie que si une telle assertion est un jour faite dans le futur, sa prédiction sera automatiquement contredite et sa religion se verra réduite à néant.

Comment l'auteur a-t-il pu inscrire, dans le livre de base de sa supercherie, que personne ne tentera de faire le même genre d'assertion, alors que lui même vient de la faire ?

S'il peut la faire, d'autres la feront sûrement, surtout si cette assertion est la plus vraisemblable. Si vous mettez sur pied une nouvelle religion, vous n'écrirez jamais quelque chose que vous ne pouvez prédire et dont l'issue peut s'avérer contraire.

Pourtant, mise à part la prétention d'une révélation au Mont Sinaï, c'est un fait qu'aucun autre peuple n'ait jamais tenté de prétendre à une révélation nationale du même ordre.

Résumons ces deux questions majeures :
1. Sur 15.000 religions connues, répertoriées dans l'histoire, pourquoi le judaïsme est-elle la seule à prétendre à une révélation nationale, qui est la meilleure assertion possible ? Pourquoi toutes les autres religions se basent-elles sur une assertion de faible nature - à savoir la révélation personnelle ?
2. Si l'assertion du judaïsme est en effet un exemple de supercherie réussie qui prétend faussement à une révélation nationale, l'auteur est donc parvenu à faire accepter la meilleure assertion possible et d'autres l'imiteront certainement. Pourquoi donc prend-il le risque de prédire que personne ne fera jamais d'assertion similaire, prédiction qu'il ne peut garantir et dont l'issue risque d'être infirmée ?


Il existe une réponse très simple à ces deux questions. Une révélation nationale - contrairement à une révélation personnelle - est un mensonge qui ne prend pas. C'est un événement bien trop énorme pour être fabriqué. La seule manière d'affirmer une telle chose est qu'elle se soit produite.

Si l'assertion est vraie, les gens la croiront, parce qu'ils adhèrent à quelque chose qu'ils connaissent déjà. Soit qu'ils l'aient personnellement vécu, soit que leurs ancêtres leur aient transmis ce récit, comme faisant partie de l'histoire de leur peuple. Si l'assertion est fausse, cela reviendrait à essayer de vous convaincre que D.ieu vous aurait parlé, à vous ou à vos parents, et que d'une façon ou d'une autre, vous n'en ayez jamais rien su. Personne n'accepterait jamais une telle affirmation. C'est pourquoi aucune autre religion n'a jamais prétendu une telle assertion, car cela ne peut se faire que si elle est vraie. Une révélation nationale ne peut servir de supercherie.

En instaurant sa religion, un initiateur n'a donc d'autre choix que de recourir à la révélation personnelle, en dépit de la faiblesse inhérente que celle-ci possède, du fait de son caractère invérifiable. L'initiateur doit espérer qu'il trouvera des adhérents prêts à accepter sa religion aveuglément. Après tout, on ne saura jamais si c'est un mensonge. Ce stratagème ne peut fonctionner pour une révélation nationale, puisque chacun reconnaîtra que son affirmation est un mensonge. Seul le judaïsme peut prétendre à une révélation nationale, puisque le peuple juif est le seul peuple dans l'histoire de l'humanité qui l'ait jamais expérimentée.

De plus, il est intéressant de noter que les autres religions majeures acceptent toutes deux la révélation juive au Mont Sinaï, comme étant la clef de voûte de leur propre religion.

En introduisant leur religion, pourquoi se sont-ils appuyés sur l'assertion juive ? Pourquoi n'ont-ils pas simplement nié que la révélation se soit jamais produite ? Parce qu'ils savaient que si une révélation nationale ne peut pas être fabriquée, elle ne peut pas non plus être niée. Nous comprenons maintenant pourquoi l'auteur de la Torah peut tranquillement prédire qu'il n'y aura jamais d'autre prétention de révélation nationale au cours de l'histoire. Parce que D.ieu Seul pouvait savoir que cela ne se produirait qu'une seule fois, au Mont Sinaï il y a plus de 3.000 ans.

D'après un extrait de conférence du séminaire de Découverte
d'Aish HaTorah
.





   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935



Annuaire de sites
Découvrez
Editions La Délivrance
http://ladelivrance.free.fr/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo