UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Special Chavouote   Yom Shishi
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 
  Accueil Infos Israël

Histoire émouvante d'un Musulman du Koweït découvrant qu'il est juif

Mercredi 15 Juillet 2015 | 09h58  
 
 
 
 

« Le hasard fait bien les choses », dit le dicton. Sauf que dans l’histoire que nous allons vous conter, relatée dans un magazine télévisé d’une chaîne israélienne (Aroutz 2), on a davantage l’impression que c’est la Providence divine qui est à l’origine de l’aventure qu’a vécue Mordeh’aï Halawa, âgé aujourd’hui de 34 ans, né au Koweït dans une famille musulmane. Tout a commencé, en fait, parce que son téléphone portable ne fonctionnait plus. Halawa, étudiant à l’université d’Ontario, au Canada, s’est rendu dans une cabine publique située près de la bibliothèque. Il a alors aperçu un homme « étrange », tout de noir vêtu, et portant sur la tête un chapeau. Il s’agissait d’un Juif orthodoxe, le Dr Itshak Bloch, professeur de philosophie à l’université américaine de Harvard, qui était venu au Canada pour voir sa fille et sa famille, qui étaient des Chelouhei Habad.

Le jeune homme , qui avait été élevé dans la haine des Juifs, a entamé une conversation cordiale avec le Dr Bloch. Il lui a déclaré notamment qu’il avait du mal à croire que tout ce qu’on lui avait enseigné sur les Juifs était vrai. Et d’ajouter : « Ma grand-mère était juive et elle s’est convertie à l’Islam pour pouvoir épouser mon grand-père ». Le Dr Bloch lui a alors demandé : « Votre grand-mère, de quel côté ? ». Halawa a répondu : « Du côté de ma mère ».

Le Dr Bloch a compris que son interlocuteur était juif. Il lui a alors révélé qu’un Juif, même s’il a renié sa foi, restait juif. « Ce qui signifie, a-t-il ajouté, que votre mère est juive et que vous l’êtes donc aussi ».

Quelques temps après ces révélations surprenantes, le jeune Halawa a commencé à fréquenter une synagogue et sa vie a complètement changé. « Je me souviens encore des larmes que j’ai versées lorsque je suis entré pour la première fois dans un Beth Knesset », a-t-il raconté. Il a cherché ensuite à obtenir des détails auprès de sa grand-mère mais celle-ci n’a pas été très coopérative, après avoir confirmé toutefois qu’elle était d’origine juive. Pourtant, il se souvenait l’avoir vue, alors qu’il était enfant, s’isoler dans une pièce avec un livre – qui était en fait un Sidour – pour lire et pleurer. Il savait aussi que son nom de famille était Mizrahi.

Le retour de Halawa au judaïsme s’est fait progressivement. Il a commencé par aller un matin de Chabbat à la synagogue. Par la suite, il a rencontré un responsable de la Yechiva Eich Hatora au Canada qui l’a invité à participer à un voyage en Pologne, pour voir les camps de concentration où des millions de Juifs avaient été massacrés. Il s’est ensuite rendu en Israël et a alors compris qu’il ne souhaitait pas retourner au Canada.


Avec sa grand mère
C’était il y a près de deux ans. Halawa a décidé de s’installer dans la Vieille Ville de Jérusalem. Lorsqu’il s’est rendu au Kotel pour la première fois, il n’a pas pu retenir ses larmes, ému de voir des Juifs de tous bords s’y recueillir.

Il s’est vite habitué à sa nouvelle vie, et a décidé d’étudier la Tora. « Je suis venu à Jérusalem pour étudier dans une Yechiva, m’instruire davantage et rencontrer une jeune fille pour me marier et fonder un foyer », a-t-il encore précisé. « Dans quelques mois, je déciderai si je dois rester ici ou retourner au Canada. Mais je préférerais rester en Israël. D. m’a béni et m’a fait découvrir de belles choses ».

Source : LepetitHebdo
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935


Annuaire de sites
Découvrez
Michkane Meïr
http://www.michkane-meir.com/index.htm
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo