UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Spécial Hanouka   Yom Chabbat
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Divers   |   Dvar Tora   |   Les Fêtes   |   Halakha   |   Le Saviez Vous ?   |   Documents PDF
 

  Accueil Dossiers Les Fêtes

Le mois de Kislèv

Jeudi 1 Décembre 2016 | 20h52   Vue : 1706 fois
 
 
 
 



      C'est le neuvième mois de l'année à compter de Nissan et le signe du zodiaque est celui du Sagittaire.

      Ce mois a tantôt un, tantôt deux jours de Roch 'Hodèch : en effet, on a vu précédemment que les mois de 'Héchvane et Kislèv ont parfois 29 et parfois 30 jours.

      A l'époque du deuxième Temple, après l'institution de la fête de Hanouka, des messagers furent envoyés par le Sanhédrine, aussitôt que fut proclamée la néoménie de Kislèv, afin d'informer les Communautés éloignées de Jérusalem de la date exacte de Roch 'Hodèch Kislèv, en vue de la célébration de 'Hanouka qui tombe le 25 Kislèv.

      La Michna (Roch Hachana I, 3) précise en effet que pour six mois de l'année, des messagers devaient informer les communautés éloignées : un de ces mois était Kislèv.


      Le 25 Kislèv commencent les huit jours de 'Hanouka, célébrés dans toutes les communautés juives par allumage des lumières la veille au soir.

      Dans la Guémara (Chabbate 21b), le sens et le caractère de la fête sont indiqués brièvement, en ces termes : Les jours de 'Hanouka sont au nombre de huit, pendant lesquels il ne faut faire ni de Héspèd (éloge funéraire) ni de jeune, même volontaire.

      Lorsque les Syriens pénétrèrent dans le Temple, ils souillèrent toutes les huiles consacrées au culte. Apres la victoire des Hasmonéens, on ne trouva qu'une seule fiole intacte, scellée au sceau du Grand Prêtre.

      Bien que cette fiole ne contienne d'huile que pour un jour, un miracle se produisit, et il fut possible d'en alimenter Ie candélabre pendant huit jours. L'année suivante, le Bèt Dine fixa huit jours de fête, à compter du 25 Kislèv, célébrés par la récitation du Hallèl et des prières de reconnaissance envers l'Éternel.


      Voici comment Rambam (Hilkhote 'Hanouka chap. 3) explique l'origine et le sens de cette fête.

      A l'époque du deuxième Temple, lorsque la Judée passa sous la domination des rois séleucides, ceux-ci prirent de nombreuses mesures de contrainte, interdisant l'étude de la Tora et la pratique de ses commandements. Les juifs furent persécutés dans leurs biens et dans leur vie de famille. Les païens envahirent le Temple, pratiquant des brèches nombreuses dans son enceinte, profanant les choses saintes.



Mathatiahou appelle aux armes
      La vie des juifs était devenue un enfer. Mais le Dieu de leurs pères les prit en pitié et les délivra de leur détresse.

      Les Hasmonéens, famille de Kohanim, vainquirent l'envahisseur ; un de leurs descendants fut proclamé Roi, et ce petit royaume juif arriva à se maintenir plus de deux siècles, jusqu'à la destruction du deuxième Temple.

      Le jour de leur victoire sur l'ennemi, le 25 Kislèv, les prêtres combattants, pénétrant dans l'enceinte du Temple, ne trouvèrent qu'une fiole d'huile consacrée, suffisant à peine pour entretenir la lumière du candélabre pendant une journée.

      Un miracle se produisit, et l'huile suffit pendant huit jours, jusqu'à ce qu'une nouvelle provision d'huile sacrée fut assurée.


      En souvenir de ces événements, les Sages de l'époque instituèrent la fête de 'Hanouka. Huit jours à partir du 25 Kislèv chaque année, journées consacrées à la joie, avec récitation du Hallèl ! Chaque soir, des lumières seront allumées sur les portes des maisons, afin de perpétuer le souvenir de ce miracle.

      Le Hallèl est récité chaque matin, sans coupures, comme aux fêtes ordonnées par la Tora. Les prières de reconnaissance ordonnées par les Sages sont introduites par " 'Al Hanissim ", qui est intercalé dans l'avant-dernière bénédiction du Chémoné 'Esré ainsi que dans la bénédiction des grâces après les repas.

Extrait des éphémérides de l'année juive






   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935



Annuaire de sites
Découvrez
Minyan de Nogent
http://minyan.wordpress.com/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo