UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Spécial Péssah   Yom Chabbat
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 
  Accueil Infos International

Disparition de l’ancien grand rabbin du Maroc

Dimanche 30 Mars 2008 | 20h35  
 
 
 
 


à droite sur la photo
Le Rav Shimon Suissa zts"l, s'est éteint la semaine dernière à Casablanca à l'âge de 87 ans. Son vœu le plus cher a toujours été d'être enterré à Jérusalem et sa famille a donc veillé à faire transporter sa dépouille en Israël juste après son décès. Il a été inhumé mercredi dernier dans la capitale d'Israël.

L'un de ses gendres, le Rav Shlomo Amsellem, qui dirige les institutions Bnei Shlomo à Beershéva, a évoqué son souvenir avec beaucoup d'émotion pour l'hebdomadaire Shevii, s'adressant au public orthodoxe. Il a rappelé que le Rav Suissa avait été pendant 30 ans le guide spirituel de la communauté juive du Maroc et le directeur des tribunaux rabbiniques de Casablanca.

Le Rav Suissa, qui est né au Maroc, a étudié dans sa jeunesse à Meknès auprès du Rav Sebbag qui a transmis son savoir à toute une génération de juges rabbiniques (Dayanim) qui occupent aujourd'hui des fonctions importantes.

A la demande du Rav Shalom Messas zts"l, le Rav Suissa est devenu plus tard membre du tribunal rabbinique de Casablanca. Et lorsque le Rav Messas a quitté le Maroc pour prendre ses fonctions de grand rabbin de Jérusalem, c'est le Rav Suissa qui lui a succédé à la tête du rabbinat du Maroc.

Il y a dix ans, le Rav Suissa a pris officiellement sa retraite mais il a continué à éclairer de ses conseils tous les rabbins qui venaient le consulter. Le Rav Amsellem a ajouté que son beau-père était "un véritable serviteur de D. et un Juste" qui se distinguait également par sa discrétion et sa simplicité. "Ceux qui le voyaient réciter sa prière à quatre heures du matin, en mettant ses tefillins (phylactères) comme un ange, étaient frappés de stupeur. Il sortait toujours de chez lui avec ses tefillins et enveloppé de son talith (châle de prières), même lorsque la situation était particulièrement dangereuse au Maroc. Mais il n'a jamais eu peur, suivant scrupuleusement les paroles du Zohar".

Le Rav Suissa n'était pas seulement respecté par ses fidèles et ses disciples. Il avait par ailleurs d'excellentes relations, par exemple, avec les émissaires Habad. "Le mois dernier, je me suis encore rendu au Maroc pour rendre visite à mon beau-père. J'ai vu le respect que lui vouaient les membres de la communauté juive. Et j'ai constaté également combien les jeunes dayanim (juges rabbiniques) venaient encore puiser l'enseignement de leur maître qu'ils admiraient". Il a ajouté que des hommes d'affaires juifs américains ne passaient jamais par le Maroc sans aller se faire bénir par le Rav Suissa.

L'ancien grand rabbin du Maroc avait également un contact direct et chaleureux avec le précédent roi du Maroc Hassan II. Celui-ci, aux dires de son gendre, avait pour lui beaucoup de considération et de respect et lui aurait même demandé de prier pour qu'il ait une longue vie.

Le Rav Amsellem a encore raconté que son beau-père était en relations étroites avec le grand rabbin de France, le Rav Yossef Haïm Sitruk, qui lui vouait une grande admiration. Il était également l'ami du grand rabbin de Paris, le Rav David Messas. Le Rav Suissa, a conclu son gendre, faisait partie des plus grands rabbins du Maroc de la génération précédente, qui étaient dotés d'une mentalité très particulière qu'on ne rencontre plus aujourd'hui.

Source : Arouts7 mars 2008
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935


Annuaire de sites
Découvrez
CCM
http://www.dormezcacher.com/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo