UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist       Spécial Films historiques   Yom Hamishi
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Divers   |   Dvar Tora   |   Les Fêtes   |   Halakha   |   Le Saviez Vous ?   |   Documents PDF
 

  Accueil Dossiers Les Fêtes

'Hanouka: liberté de corps et d'esprit

Mardi 16 Décembre 2008 | 20h15   Vue : 6036 fois
 
 
 
 


'Hanouka a été instituée par nos sages, célébrant ainsi la victoire des Maccabim contre les troupes grecques d'Antiochus IV, ainsi que le miracle de la fiole d'huile qui brûla huit jours
au lieu d'un seul.



Alexandre le grand
      En 336, le fils de Philippe de Macédoine, Alexandre dit le Grand accède au trône de la Grèce.

      Agé d'à peine 20 ans, ce jeune homme courageux, ambitieux, unifie son pays avant d'entreprendre la conquête de tout le bassin méditerranéen.

      C'est ainsi qu'il soumet la Perse, la Phénicie, la Judée à son pouvoir. La tradition juive rapporte qu'au moment où Alexandre s'approcha du Temple, le Grand Prêtre Chim'one Hatsadik s'avança avec ses somptueux habits de service. Alexandre le Grand se prosterna humblement devant ce saint homme.

      Quand ses généraux s'étonnèrent de cette curieuse conduite, Alexandre répondit : " lorsque j'étais en Macédoine et que je rêvais de conquérir le monde, je vis en songe un ange semblable à ce Grand Prêtre qui me prédit que j'atteindrai mon but. Maintenant que je le vois en réalité, je m'incline devant le D. qui a parlé par sa bouche ".


      Ainsi à cette époque lorsque la Judée est soumise à l'autorité grecque, le Bèt Hamikdach (le Temple) est épargné.

      A la mort d'Alexandre, son empire est divisé entre ses quatre généraux.

      Cassandre héritera de la Macédoine. Lysirnaque de l'Asie Mineure, Ptolémée Lagos dirigera l'Egypte, et Séleucus gérera la Syrie et la Mésopotamie. Ces deux derniers monarques seront à l'origine de deux dynasties : les Ptolémées et les Séleucides.



Antiochus III
      Antiochus III, roi de Syrie, finit par dominer la Judée. Bienveillant à l'égard des juifs, il développe leur économie et les soutient sur le plan religieux. Un Sénat est créé qui deviendra plus tard le Sanhédrine.

      L'autorité religieuse suprême reste le Grand Prêtre, garant des valeurs de la Tora. Inévitablement, cet essor économique engendre un déséquilibre entre les riches et les pauvres. Les nantis, plus proches du pouvoir, abandonnent les pratiques religieuses pour prendre la culture grecque comme modèle (on les nomme les hellénisants).

      A la mort d'Antiochus III, son fils Antiochus IV lui succède sur le trône de Syrie. Ambitieux, il rêve de devenir un second Alexandre le Grand. Comprenant très vite que la résistance juive est un obstacle à ses ambitions, il aide les juifs hellénisés, en renvoyant de ses fonctions le grand prêtre Onias, fidèle à la Tora, au profit de son frère Jason. Ce dernier qui apprécie le mode de vie grec, développe la construction de gymnases et de théâtres à Jérusalem. L'hellénisation prend un nouvel essor. Mais, peu énergique aux yeux d'Antiochus IV, Jason est renvoyé de ses fonctions et remplacé par Ménélas, qui n'est pas Kohèn.

      Ces différents évènements engendrent de nombreux troubles dans Jérusalem. Ainsi commence la rivalité des hommes pieux, appelés 'Hassidim contre les hellénisants.


Pillage de Jérusalem par Antiochus

      Antiochus IV, mécontent du désordre qui règne alors en Judée, décide de frapper un grand coup. Il massacre une partie de la population, s'empare du Temple, et interdit la pratique de la Brite Mila (Alliance de la Circoncision), les célébrations du Roch 'Hodèch (Nouveau Mois), et du Chabbate.


Mathatiahou tuant le Grec ayant profané le Temple
      Les Kohanim (prêtres) fidèles à la Tora décident de riposter par les armes, c'est le début de la révolte des Hashmonéens, dirigée par Yéhouda, le fils du Grand Prêtre Matatiahou.

      Enfin, la voie de Jérusalem est libre, les troupes de Yéhouda remportent victoire sur victoire, la ville est libérée, et le Bèt Hamikdach est de nouveau inauguré, le 25 du mois de Kislèv.

      Les Hashmonéens décident d'allumer la Ménora (Chandelier à sept branches) avec de l'huile consacrée. Une seule fiole porte encore le sceau du grand prêtre.

      L'huile de la fiole ne peut brûler qu'un jour, un miracle se produit et la Ménora reste allumée 8 jours d'affilée (le temps de se procurer de la nouvelle huile Kachèr). 'Hanouka est née, elle rappelle que la lumière de la Tora brillera éternellement.







   

L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935



Annuaire de sites
Découvrez
juif.org
http://www.juif.org
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo