UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Special Chavouote   Yom Shishi
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 
  Accueil Infos Israël

Prendre la vache rousse par les cornes

Lundi 17 Aout 2015 | 20h06  
 
 
 
 

Les chemises blanches boutonnées ne sont pas courantes dans les fermes laitières et bovines israéliennes. Mais ces quelques dernières années, certains rabbins ont retroussé leurs tsitsit et enfilé des bottes en caoutchouc pour créer la ferme idéale pour un petit troupeau de génisses rouges saintes, appelées en hébreu « Parah Aduma ». Les génisses rouges étaient offertes en guise de sacrifice dans le Temple et leurs cendres étaient utilisées dans les rituels de purification, en particulier pour les personnes devenues impures par un contact avec des cadavres. L’Institut du Temple est une organisation de 28 ans d’âge qui a construit plus de 70 artefacts pouvant être utilisés quand un Troisième Temple sera construit.

Son dernier projet consiste à importer des embryons congelés provenant de bovins Red Angus aux États-Unis pour créer un troupeau de génisses rouges casher en Israël.

« Les gens croient que la génisse rousse appartient à un autre monde et est vraiment rare », explique le rabbin Chaim Richman, directeur international et co-fondateur de l’Institut du Temple. « Mais des centaines, voire des milliers de têtes de bétail de couleur rouge de différentes espèces seraient admissibles. »

Ce qui a rendu la génisse rousse moderne une bête impossible à trouver réside donc bien dans cette description du livre des Nombres, chapitre 19 : « Voici ce qui est ordonné par la loi que l’Eternel a prescrite, en disant : ‘Parle aux enfants d’Israël, et qu’ils t’amènent une vache rousse, sans tache, sans défaut corporel, et qui n’ait point porté le joug’. » Les vaches élevées dans des fermes laitières commerciales sont soumises à toutes sortes de conditions : elles ont les oreilles percées d’une étiquette numérotée, des coupures ou des contusions causées par des bousculades avec les autres vaches ou un contact avec les clôtures brisées, et des ulcères causés par un métal ingéré accidentellement mélangé à de la nourriture pour bétail bon marché. Même une vaccination pourrait être considérée comme un défaut. En outre, les vaches des fermes commerciales sont utilisées pour labourer, ce qui est interdit selon les critères de la génisse rousse.

Source : Times of Israel
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935


Annuaire de sites
Découvrez
kol Yaacov
http://kolyaacovsarcelles.free.fr/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo