UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Special Chavouote   Yom Shlishi
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 
  Accueil Infos Israël

Entretien avec le Rav Élyachiv Chalita

Mardi 26 Février 2008 | 22h35  
 
 
 
 

Entretien suscité par le journal Kountrass qui a posé au Rav des questions précises et d’actualité.

Question : Comment faut-il se conduire à l'étranger en ce qui concerne les produits de la Chemita ?

Réponse : Les légumes, à propos desquels il y a une interdiction de sefi'him par nos Sages, ne peuvent pas être permis et il est hors de question de les consommer. Dans le domaine des fruits, dans quelques mois, la nouvelle production de Chemita parviendra au marché : sans aucun doute, les personnes chez lesquelles ils ont poussé ne respectaient pas les lois de la Chemita et n'ont pas permis leur consommation à tous : en conséquence la question se pose de savoir s'ils sont permis ou interdits («chamour venéévad»). Il faut en tout cas informer le public de la question, et bien entendu une personne qui veut respecter la Halakha de son mieux devra éviter de tels produits. Quant à faire confiance à la solution du Hétermekhira, inutile de dire que le monde orthodoxe s'y refuse.

Question : Qu'en est-il pour les autres années, quand des produits agricoles en provenance d'Erets Israël arrivent sur le marché à l'étranger - ou encore pour les fruits, tant que la sainteté de la Chemita ne les concerne pas ?

Réponse : Il faut impérativement prélever les dîmes ! Au contraire, ces produits sont plus problématiques que ceux qui sont vendus en Erets Israël, car ici au moins certains organismes se chargent d'effectuer les prélèvements - ce qui signifie, ne l'oublions pas, de se séparer d'un certain pourcentage de la production [NDLR : un peu plus que 1 %, ce qui, sur des quantités telles que celles qui sont vendues sur les grands marchés, est un chiffre significatif]. En revanche, quand la production est destinée à l'étranger, donc à une écrasante majorité de non-Juifs, et que personne ne s'intéresse à effectuer les prélèvements, il est pratiquement sûr que ces produits sont «tével», leurs dîmes n'ayant pas été prélevées. Les propositions que l'on entend parfois de permettre cette production pour diverses raisons hilkhatiques («lagoua'h», etc.) n'ont pas sur quoi reposer.

Question : Au niveau d'un journal tel que le nôtre, nous hésitons quant au fait de publier des photos où l'on voit des femmes. Est-ce ainsi qu'il faut se conduire ?

Réponse : Il est clair qu'il serait malséant qu'un journal tel que le vôtre fasse paraître de manière ostensible des photos de femmes dans ses colonnes - étant entendu qu'il ne peut être question que de personnes revêtues de manière convenable. Toutefois, il me semble que s'il arrive qu'il y ait une femme sur une photo en arrière-fond, il n'y a pas besoin d'éviter de la faire paraître.

Question : Qu'en est-il de photos de personnes ne respectant pas la Halakha ?

Réponse : Le problème de regarder une personne mécréante (Méguila 28a) ne concerne qu'une personne qu'on a en face de soi, certainement pas une personne en photo. Ceci est valable même pour une personne profondément opposée à la Tora.

Question : Nos Maîtres ont interdit de dire du mal de défunts. Qu'en est-il de personnalités connues qui, de leur vivant, n'ont pas respecté la Halakha ?

Réponse : Il est évident qu'il faut en parler, afin que le public ne pense pas que telle doit être la conduite de Juifs respectant la Tora, quand bien même il s'agit de dirigeants rabbiniques, et à plus forte raison quand c'est de telles personnalités dont il est question. Ceci est valable même après leur décès, pour cette même raison : le fait de tenir le public au courant de l'inanité de la conduite de telles personnes et de faire savoir que telle n'est pas la voie de la Tora passe avant toute autre considération.

Question : Nous avons un site internet, à l'image de nombreux autres organismes de Tora. Faut-il faire attention à ce que ce site ne soit pas accessible le Chabbate ?

Réponse : Si effectivement il y a risque que des Juifs le consultent ce jour-là, vous vous devez de bloquer son accès, afin d'éviter que des gens puissent un tant soit peu profaner le Chabbath avec votre aide.

Question : En France, il arrive souvent que l'on lance des campagnes d'encouragement à la `Alya. Est-ce un mouvement que nous devons soutenir ?

Réponse : C'est sûr que non. Ce sont des questions par trop personnelles, auxquelles il n'est pas pensable de donner une réponse globale, et de déclarer que tout le monde doit faire sa 'Alya ! Chaque cas doit être pensé une personne qui fait partie d'un Beth haMidrach ou d'une structure qui lui permet de bien vivre son judaïsme et de progresser dans sa pratique, et qui, en Erets Israël, n'est pas sûre de trouver une structure du même ordre, n'a pas de raison de venir.

Question : Y a-t-il problème à présenter au public certaines conduites contestables émanant de la part de la direction politique en Erets Israël ?

Réponse : Il se peut qu'il faille, au contraire, informer le public des erreurs commises par la classe politique israélienne ! Il doit savoir ce qui n'est pas conforme à la Tora ou à la conduite que l'on aurait attendue de sa part. Voici donc les réponses aux questions que nous avons posées au rav. Elles sont claires et directes, ne laissant que rêveur face à l'âge respectable de cette haute personnalité rabbinique. Même si nos Sages disaient déjà que les «Sages de Tora, vivant, sur leur vieil âge, ne font qu'avancer dans leur sagesse» (Yalqouth Chim'oni lov 906), il n'empêche que l'on ne trouve que rarement de telles dispositions chez une personne de cet âge.

Source : Kountrass News, février 2008
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935


Annuaire de sites
Découvrez
Lamed fr
http://www.lamed.fr/judaisme/Histoire/61.asp
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo