UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Special Chavouote   Yom Shishi
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 
  Accueil Infos Israël

Attentats : Qui doit survivre, survivra ! Histoire d'un miracle

Jeudi 19 Novembre 2015 | 22h09  
 
 
 
 


La station de la colline des munitions après l'attentat

Nous somment à Jérusalem, dans le quartier de "Guiv'ate Hata'hmochète" (la colline des munitions), près du siège de la police nationale, à une station de Bus qui dessert également un arrêt du Tramway de la capitale. Jeudi 8 octobre 2015, en pleine "intifada des couteaux". L'histoire est malheureusement devenue trop banale : Un terroriste, un couteau, une victime poignardée !

Lorsque l'événement fut relaté dans les médias, on cita un certain nombre de personnes qui intervinrent pour porter les premiers soins au blessé. Parmi eux, un secouriste du MADA et un de Zaka. En fait , les tous premiers soins, dans l'attente de l'ambulance, furent portés de façon magistrale et professionnelle par un jeune homme qui se trouvait sur les lieux par hasard.

Hasard, qui bien entendu n'était que la manifestation de la volonté de D-ieu. Preuve en est, que ce jeune homme était en fait un membre des forces spéciales d'intervention de la police et de surcroit infirmier-secouriste diplômé, sorti premier de son stage de formation médicale.

Pour des raisons de sécurité évidentes, nous préserverons son anonymat et l'appellerons Élie.


Paroles de Torah maculées de sang retrouvées sur la victime
Élie a 22 ans. C'est un franco-israélien issu du milieu orthodoxe. Ce jour là, Élie est dans un autobus qui arrive sur les lieux. Il voit un attroupement et comprend immédiatement qu'il s'agit d'un attentat. Élie est en civil comme c'est souvent le cas dans ses fonctions. Il sort sa carte de policier et ordonne au conducteur de s'arrêter. Il descend, sort son pistolet, met sa casquette de policier, pour éviter d'être confondu avec un terroriste dans la panique générale, et se met à courir vers la foule.

Le terroriste a déjà été maitrisé, mais à quelques mètres de là gît dans une marre de sang un homme de 25 ans environ, qui n'a pas perdu connaissance, avec un couteau planté dans la gorge jusqu"à la garde.


Élie stoppant l'hémorragie
Élie se précipite. Le diagnostique est rapide : Artère jugulaire tranchée. Le sang gicle au rythme des pulsassions cardiaques et inonde la chaussé. Sans intervention immédiate, le blessé n'en a plus pour longtemps. Il faut faire vite et bien. Surtout ne pas retirer le couteau, éviter de le bouger, obturer l'artère. Un seul moyen rentrer ses doigts dans l'artère pour faire bouchon. Élie s'y reprend à deux fois, mais finalement c'est pratiquement étanche, le sang ne coule plus.

Maintenant il faut tenir. Élie serre de toutes ses forces avec ses doigts. Les minutes passent, interminables, ses mains commencent à trembler. Au bout de 5 à 6 minutes - une éternité - arrive l'ambulance. Élie va pouvoir être remplacé et le blessé conduit à l'hôpital. Immédiatement opéré, il est sauvé et s'en remettra rapidement.


Élie au chevet de l'homme qu'il a sauvé
A tel point que Élie pourra lui rendre visite dés le lendemain. Un vrai miracle !

Le Professeur Offer Marine, directeur du service de Traumatologie de l'hôpital Chaaré Tsédek de Jérusalem a déclaré : "Si Élie était arrivé une minute plus tard, la victime serait morte."

Élie a confié à Univers Torah que pendant l'intervention, il avait travaillé comme un robot appliquant consciencieusement les enseignements reçu, mais après il lui fallut plusieurs heures pour décompresser et réaliser ce qui venait de se passer. Les sentiments c'est pour "après" mais certainement pas pendant l'action. Ou alors, il faut changer de métier.

Élie a été félicité par ses supérieurs lors d'une cérémonie officielle, pour son comportement exemplaire et son esprit d'initiative.

Moché et son épouse remerciant le Professeur Offer Marine

Bien entendu Élie a été chaleureusement remercié par le blessé, Aharon Moché 'Haïm ben Hana, bien conscient d'être un miraculé. Aharon Moché est père d'une petite fille d'un an et demi. Sa femme attend un deuxième enfant.

Que D-ieu te bénisse et te protège Élie, toi qui a eu le mérite de sauver une âme juive !

Univers Torah
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935


Annuaire de sites
Découvrez
Tous les Kiddouch
http://www.kiddouche.com/roch_hachana.htm
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo