UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Special Chavouote   Yom Richone
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 
  Accueil Infos International

Les juifs partent, les synagogues sont mises en vente

Lundi 29 Février 2016 | 13h47  
 
 
 
 


Le grand rabbin de Bruxelles: "les juifs n’ont pas d’avenir en Europe"
Les juifs partent, les synagogues sont mis en vente En Irlande et en Belgique, 3 synagogues ont fermé après que les fidèles juifs soient partis vers d'autres cieux.

Trois synagogues en Irlande et en Belgique ont récemment été mises en vente en raison de l'évolution démographique des villes où elles se trouvent, et du départ de nombreux Juifs de certains quartiers, rapporte mercredi le Jerusalem Post.

Ainsi, une annonce en ligne pour la vente d'une synagogue dans le quartier bruxellois de Schaerbeek a été révélée lundi par le quotidien israélien Makor Rishon.

Le bâtiment, qui a été construit dans les années 70 et présenté comme un "bâtiment à usage mixte", était en vente pour à peine plus d'un million d'euros. Une autre synagogue de la ville a été vendue à un prix similaire, a rapporté le journal.

Le grand rabbin de la capitale belge, Avraham Gigi, a expliqué au journal qu'au cours des dernières décennies, "les Juifs sont partis, et les Arabes sont arrivés. Les fidèles réguliers devaient venir de loin, et c'était compliqué. Ils ont donc acheté une grande villa dans le centre-ville, qu'ils utiliseront comme synagogue".

Le mois dernier, les autorités belges ont révélé que les procureurs enquêtant sur les filières belges liées aux attentats de Paris, avaient découvert qu'un appartement dans le quartier de Schaerbeek avait été loué sous un faux nom et utilisé pour fabriquer des explosifs.

Interrogé sur la vente de la synagogue, Baron Julien Klener, qui dirigeait jusqu'à récemment le Consistoire de Belgique, a expliqué au Jerusalem Post que le phénomène selon lequel les Juifs partaient s'installer dans d'autres quartiers pour progresser socialement était "connu", et que ces migrations conduisaient à l'abandon de certaines synagogues.

"Il est évident qu'il y a des problèmes de sécurité dans certaines parties de la ville", a-t-il ajouté, se référant à Molenbeek, un quartier considéré comme un foyer de l'extrémisme islamique.

En Irlande, c'est la synagogue de la ville de Cork, qui a fermé cette semaine, après une cérémonie d'adieu.

Contrairement à Bruxelles, l'évolution démographique qui a mené à la fermeture de la seule synagogue de la ville n'est pas liée à une quelconque menace.

La communauté, qui ne parvient à réunir que 500 membres au maximum, est devenue trop petite pour supporter les frais de fonctionnement d'une maison de culte à temps plein.

"Il était très triste de voir une chose comme celle-ci se produire, mais il reste très peu de Juifs à Cork", a déclaré Maurice Cohen, membre du Conseil représentatifs des Juifs d'Irlande au Irish Times.

Source : i24news

Dans une interview accordée à une radio israélienne le 23 novembre 2013, le grand rabbin de Bruxelles s'était exprimé au sujet du climat d'insécurité dans lequel baignent les communautés juives en Belgique constatant que pour la première fois depuis la deuxième guerre mondiale les synagogues de la capitale belge avaient fermé, sous la menace terroriste.

" Il y a un climat de peur dans les rues, les Belges comprennent qu’ils sont aussi des cibles du terrorisme. Les juifs prient chez eux, certains envisagent d’émigrer ".

"Il y a aussi la conjoncture économique, qui pousse les jeunes à quitter la Belgique pour Israël ou ailleurs".

Univers Torah
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935


Annuaire de sites
Découvrez
Leava
http://www.leava.fr/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo