UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Spécial Hanouka   Yom Revii
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 

  Accueil Infos International

Le patrimoine littéraire juif oublié de l'Egypte

Lundi 4 Janvier 2016 | 07h09  
 
 
 
 


Bibliothèque du patrimoine juif en Egypte. Photo le 15 mai 2014. Synagogue Shaar Hashamayim.
Crédit : Sami Wahib

A l'intérieur d'une bibliothèque d'une synagogue dans le centre du Caire, des centaines de livres sur le judaïsme, de l'époque du Moyen-Âge au 20ème siècle ont été mis de côté, non lu et non-indexées.

Malgré un centre dédié à leur préservation, les ministères responsables n'ont encore pas pris l'initiative de mettre en œuvre un projet, il est vrai coûteux, pour examiner et enregistrer les manuscrits numériquement.

Mohamed Hosni, professeur d'hébreu à l'Université Ain Shams a déclaré au site d'information Cairo Post, que certains des livres en rayon remontent au 17e et 18e siècles, tandis que d'autres sont conservés dans des boîtes en verre fermés.

"Ce sont des livres très important et rare. Certains sont écrits à la main., d'autres sont si fragile qu'ils ne peuvent pas être touchés de peur qu'ils ne se détériorent."


Intérieur de la synagogue Shaar Hashamayim au Caire. Photo le 15 mai 2014

La Bibliothèque du patrimoine juif en Egypte a été installée par le Conseil de la communauté juive du Caire en collaboration avec le Centre universitaire d'Israël au Caire pendant le mandat de l'ancien président Hosni Moubarak et a été inauguré le 25 octobre 1988 à l'intérieur de synagogue Shaar Hashamayim.

La plupart des Juifs égyptiens ont quitté le pays dans les années 1950, et de ceux qui sont restés, la majorité est officiellement convertis au christianisme ou à l'islam.

Le chef de la communauté juive d'Egypte, Magda Haroun, a déjà exprimé ses préoccupations quant à la conservation de ces ouvrage sans la numérisation de ces documents.

"Je ne ai pas les ressources financières pour ouvrir les bibliothèques ou même cataloguer ces livres; il devrait y avoir un bibliothécaire spécialisé dans l'indexation. Malheureusement, ces livres judaïques sont stockés dans des endroits humides et sont en danger", a-t-elle déclaré.

Il ya trois autres bibliothèques dans différentes synagogues, et une quatrième bibliothèque dans la synagogue Ets Hayim (Temple Hanan).

Haroun a déclaré que les organisations internationales juives israéliennes et d'autres ont cherché à acquérir ces livres; elles ont également proposé de restaurer les temples et tombes juives en échange des livres rares, mais elle a refusé toutes ces offres.


Séfer Tora, le 15 mai 2014 par Samir Wahib Youm7

Haroun a noté qu'elle a demandé à la Bibliotheca Alexandria de numériser les livres.

L'ancien ministre de la Culture, Gaber Asfour, a dit au Cairo Post mardi que le retard de l'examen et de la conservation des livres juifs était du à la «paresse des employés du ministère."

Propos contredits par d'autres instances politiques selon lesquelles, suite à la réunion de Mars 2015, il a été convenu que le Egyptian National Library and Archives (ENLA) va prendre en charge les bibliothèques de synagogues tandis que le ministère de la Culture examinera les temples juifs.

La numérisation d'une petite bibliothèque pourrait coûter 100 millions EGP (12,5 millions $) et remettre en état une page d'un livre pourrait prendre une journée entière selon les déclarations officielles.

Univers Torah avec thecairopost.youm7.com
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935



Annuaire de sites
Découvrez
Lyonfeuj
http://lyonfeuj.free.fr/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo