UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Spécial Péssah   Yom Chabbat
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 
  Accueil Infos International

Le ghetto de Rome est resté le centre de la vie juive

Lundi 31 Aout 2015 | 10h57  
 
 
 
 

Avec plus de deux mille ans d’histoire, la présence des Juifs à Rome remonterait au moins au deuxième siècle avant l'ère vulgaire. La communauté juive a été l’une des premières forcées à vivre dans un ghetto.

Le mot ghetto vient du mot italien Geto (fusion) et trouve son origine dans le premier ghetto juif dans le monde, celui de Venise créé en 1510 dans un quartier où se trouvait une fonderie. La prononciation gutturale de Geto en Ghetto s'expliquerait par l'accent des Juifs ashkénazes originaires d'Allemagne et d'Europe centrale.

A Venise ainsi qu'à Rome, chaque soir on fermait les portes du ghetto. Aucun juif ne devait plus circuler dans la ville.

En 1555, le Pape Paul IV, par la Bulle "Cum nimisabsurdum" a révoqué tous les droits accordés aux juifs romains et a ordonné la création du ghetto, alors appelé "enceinte des Hébreux."


Le Ghetto de Rome et la Grande Synagogue
en arrière plan
Le Ghetto de Rome est le deuxième plus ancien ghetto juif dans le monde, derrière Venise.

La zone choisie pour concentrer les Juifs a commencé dans les ruines romaines du Teatro di Marcello, dans le quartier de Sant Angelo et finalement venu à étendre à l’île du Tibre et les pistes actuelles Porticod’Ottavia, LungoteveredeiCenci, Via del Progresso et Via di Santa Maria del Pianto.

Dans la bulle papale, il a été établi que les Juifs devaient porter un vêtement particulier pour les différencier. Un béret pour les hommes et un châle pour les femmes.

En outre, il leur a été interdit d’exercer tout commerce en dehors de la vente de chiffons et vêtements usagés. Il leur fut également interdit de posséder des biens, ce qui les a amenés à investir dans d’autres actifs tels que l’or, et leur a donné la possibilité d'avoir une activité dans le prêt sur gage.

En 1572, le pape Grégoire XIII a imposé aux Juifs l’obligation d’assister tous les samedis à des sermons sur le « Tempietto di Carmelo », une église qui existe encore, avec l’intention de les convertir au catholicisme. Sans grand succès !

Cette obligation a été révoqué en 1848 par le pape Pie IX. Auparavant, pendant la courte période de l’invasion des troupes de Napoléon en 1798, avait été accordée aux Juifs l’égalité des droits et la pleine citoyenneté.

Cependant, il fallut attendre, l'an 1870, avec l’annexion de la ville au royaume unifié de l’Italie et la fin du pouvoir temporel des papes, pour que le ghetto soit aboli et les Juifs reconnus comme les Italiens avec tous les droits.

Cependant, la zone du ghetto, est restée le centre nerveux de la vie communautaire juive romaine.

En 1904, le ghetto fut enrichie par la construction de la synagogue de Rome, une des plus importantes en Europe, conçue par les architectes Vincenzo Costa et Osvaldo Armanni.

Un des événements les plus tragiques du ghetto a eu lieu le 16 Octobre 1943, lorsque les troupes nazies ont envahi la zone et arrêté plus d’un millier de Juifs qui ont été déportés à Auschwitz camp de concentration. Seulement 17 des déportés revenus vivants. Le silence et l’indifférence du pape Pie XII sont mises en cause.

Le 19 Octobre, 1982, Fut marqué par un terrible attentat. Un commando terroriste palestinien s'est attaqué aux fidèles qui sortaient de la synagogue, tuant un enfant et blessant 35 personnes.


Le 13 Avril 1982, le Pape Jean-Paul II est devenu le premier pape de l’histoire à visiter la synagogue de Rome et dans son discours appelé les Juifs « nos frères aînés». Suivi le 17 Janvier 2010, par le pape Benoît qui a rendu hommage aux victimes de l’extermination nazie.

Après les attaques en Janvier 2015 du magazine français Charlie Hebdo et de l'Hypercacher de Vicennes, les mesures de sécurité dans le ghetto ont été renforcées.

"Les juifs de Rome sont fiers, nous sommes ici depuis plus de deux mille ans et nous avons beaucoup souffert de l’oppression. Les terroristes ne nous font pas peur" , a déclaré le porte-parole de la communauté Fabio Pérouse.

d'après un article de : elacejudio
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935


Annuaire de sites
Découvrez
Rav Israel
http://www.ravisrael.com/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo