UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Special Chavouote   Yom Hamishi
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 
  Accueil Infos International

Ces Juifs turcs venus d'Espagne

Lundi 9 Février 2009 | 18h12  
 
 
 
 

La petite synagogue d'Osmanbey se situe tout à fait à côté du grand cimetière latin d'Istamboul. Elle a été la cible d'un attentat terroriste le 15 novembre 2003 faisant plusieurs morts à l'intérieur et à proximité de la synagogue. Complètement pulvérisée lors de l'attentat, elle a été quasiment reconstruite depuis.

Les Juifs turcs seraient environ 24 000, dont 22 000 à Istanbul. En 1927, ils étaient encore 80 000 dans l'ensemble du pays. Mais diverses crises et la création de l'Etat d'Israël, en 1948, ont entraîné des vagues successives de départs.

Cette présence en Turquie doit beaucoup à l'expulsion des juifs d'Espagne, en 1492. Après un passage par l'Italie, la plupart d'entre eux trouvèrent refuge chez les Ottomans. D'où ces prénoms (Lina, Clara, Dario...) et ces noms (Moreno, Canetti, Ventura...) à consonances latines. Des siècles durant, ils ont développé leur culture, leur langue (le ladino) et contribué à l'essor de certains quartiers d'Istanbul (Balat, Galata, Sisli...).

Cette minorité demeure bien organisée. Elle a ses synagogues, son musée, ses clubs sportifs et entretient de bonnes relations avec le reste de la population. La preuve: le succès du groupe Sefarad, un trio de jeunes Juifs qui a vendu 300 000 exemplaires de ses disques, en ladino et en turc. "Nous nous sentons pleinement turcs, mais sans renier notre identité", assurent les membres du groupe.

Les attentats de 2003 contre deux synagogues d'Istanbul (23 morts) n'ont pas rompu ces liens. "Au contraire, ils les ont renforcés, le pays a fait preuve de cohésion", affirme Ishak Alaton, un chef d'entreprise très influent dans la communauté. Cet homme de 78 ans, PDG du groupe Alarko (6 400 employés), est connu pour avoir la confiance du Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan.

"Je fais partie des optimistes, poursuit Ishak Alaton. La Turquie, mon pays, n'a jamais été antisémite." Une analyse confirmée en partie par Esther Benbassa, spécialiste du judaïsme moderne à l'Ecole pratique des hautes études de la Sorbonne, à Paris: "Ce pays a connu des poussées d'antisémitisme, mais celui-ci reste en général limité aux fondamentalistes musulmans et à une certaine intelligentsia d'extrême gauche."

Source : www.lexpress.fr le 5 février 2009
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935


Annuaire de sites
Découvrez
Manger Cacher
http://www.mangercacher.com/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo