UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist    Yom Revii
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 
  Accueil Infos France

Visite en France du Rabbi de Tchernobyl

Mardi 6 Mai 2008 | 12h30  
 
 
 
 

Tchernobyl! Pour beaucoup de gens, ce nom évoque des souvenirs de l'explosion du réacteur N° 4 du centre nucléaire soviétique, le 26 avril 1986. Toutefois, pour de nombreux « `hassidim », cette petite ville située en Ukraine symbolise le berceau d'une `Hassidoute qui a influencé et motivé, pendant de longues générations et jusqu'à aujourd'hui, la population juive en Russie.

Le fondateur de Cette dynastie, Rabbi Ména'hem Na'houm zatsal, disciple du Ba’al Chem Tov et de son successeur le Maguid de Mezeritch, résidait à Tchernobyl et rédigea le célèbre livre « Méor Enaïm », qui devint incontestablement l'un des traités piliers du `hassidisme. Il décéda le 11 `Hechvane 5558 (1797) à l'âge de 68 ans.

Le Rav consacra sa vie à la diffusion de la pensée `hassidique à travers toute la Russie, récoltant par le porte-à-porte des milliers de dons pour délivrer des otages juifs moyennant des rançons et pour construire des Mikvaote.

Une anec¬dote raconte qu'il vendit sa part au « monde futur » à un mécène, contre le paiement comptant de 300 roubles avec lesquels, plein de joie, il se hâta de construire un mikvé dans un village qui ne possédait pas la somme nécessaire pour le faire. Obligé de choisir un nom de famille, il opta pour Tversky... en pensant à la ville de Tibéria de Tvéria en hébreu.

Son fils, rabbi Mor¬dékhaï, connu sous le nom de Maguid de Tchernobyl, lui succéda et poursuivit la mission de son père en sillonnant toute la Russie pour rapprocher les Juifs de la Tora et des Mitsvote. Gendre de l'éminent rabbi Aharon de Karlink, il légua aux générations futures son ouvrage : « Likouté Tora ». Il décéda le 20 yar 5597 (1837). Son fils Rabbi Aharon lui succéda et poursuivit les voyages entrepris par ses prédécesseurs à travers toute la contrée, avec les mêmes objectifs.

Après le décès de rabbi Ahharon, le 8 Kislev 5632 (1871), son petit-fils, rabbi Mordékhaï de Lvev-Tchernobyl prit la relève, car son père, le Admor de Lvev, quitta ce monde le 27 Tevet 5631 (1870) alors que le grand-père rabbi Aharon vivait encore. Le 14 Kislev 5671 (1910), il céda la place à son fils rabbi Avraham Yéochoua Héchel qui perpétua la dynastie jusqu'au 18 Tamouz 5674 (1944), Alors, rabbi 'Haïm Its"hak devint le rabbi à la place de son père et resta en Russie soviétique, malgré le départ de beaucoup d'autres Admorim. Il lutta farouchement pour permettre aux Juifs de subsister au plan spirituel.

En 5694 (1934), son fils, rabbi Méchoulam Zoussia Tversky zat¬sal, quitta son père pour monter en Frets Israël et devint le rabbi de Tehernobyl du vivant même de son père jusqu'à son décès le 17 'Hechvane 5748 (1987).

Aujourd'hui, quatre de ses fils continuent cette dynastie : à Borough Park, à Williamsbourg, à Bné Brak et à Ashdod. Rabbi Avraham Yéochoua Iéchel Chuta a créé et construit ses institutions à Ashdod. Elles sont un phare qui éclaire et illumine toute la ville. Le `Hédèr pour les enfants, puis la Yéchiva ketana et la Yéchiva Guédola pour les adolescents et le Kottel pour les jeunes hommes regroupent ainsi entre leurs murs des lé¬gions d'étudiants qui étudient jour et nuit la Tora.

Le Chabbate, lorsque le Admor dirige son Tich `hassidique, nombreux, sont ceux qui viennent de tous les quartiers pour l'écouter, qu'il pleuve ou qu'il fasse une chaleur torride ! De plus, des repas chauds sont envoyés aux nécessiteux, ainsi que des chèques et des bons d'achats qui permettent la subsistance quotidienne.

L'Admor a effectué il y a peu une visite à Paris. C'est un fait que son départ d'Ashdod a été très remarqué ! Car, comme nous l'enseignent nos Sages dans la paracha Vayétsé, le départ d'un Tsaddik de sa ville se fait vivement ressentir... surtout dans cette période d'incertitude et d'insécurité face aux attaques incessantes de nos ennemis. Toutefois, après avoir été trés sol¬licité par de nombreux disciples et fidèles, il a accepté de voyager accompagné par un groupe de `hassidim.

L'Admor fut très attendu par de nombreux Juifs qui espèrent le rencontrer lors de son séjour afin de recevoir sa bénédiction et de pouvoir se régaler spirituellement de sa sagesse et de son érudition. Le Rav Yossef David Frankforter Chlita, a organisé à son intention une soirée de Gala : beaucoup de personnes ont assuré leur participation à cette soirée qui constituera un grand Kiddouch Hachem.

Source : Hamodia mars 2008
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935


Annuaire de sites
Découvrez
Bet Yossef
http://betyossef.blogspot.com/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo