UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Special Chavouote   Yom Hamishi
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 
  Accueil Infos Israël

La tribu perdue il y a 2700 ans chante sur le tombeau de leur ancêtre Yossef

Vendredi 12 Juin 2015 | 08h07  
 
 
 
 

Les pèlerins , qui étaient venus nombreux sur le tombeau de Joseph, dans la ville biblique de Sichem, ont été témoins lundi soir de scènes de liesse des membres d’une tribu perdue d’Israël réunis près de leur ancêtre pour la première fois depuis plus de deux millénaires. C’étaient les Bnei Menashe (littéralement “enfants de Menassé”), qui revendiquent leur affiliation à la tribu israélite de Menashe, une des 10 tribus perdues d’Israël exilée par l’empire assyrien il y a 2700 ans. Aujourd’hui, quelque 3 000 Bnei Menashe vivent en Israël, principalement en Judée-Samarie et en Galilée. Les autres 7 000 Bnei Menashe résident en Inde, principalement dans les États du nord du Mizoram et de Manipur, qui bordent la Birmanie.


La tribu des Bnei Menashe et le Rabbin Freund
Le groupe qui a aidé l’Aliyah des Bnei Menashe, Shavei Israël, fondé et dirigé par le rabbin Michael Freund, s’est arrangé pour une visite lundi dernier qui était à la fois comme un symbole du retour de la tribu, et aussi une prière pour le reste des Bnei Menashe qui sont encore en Inde, attendant la permission de venir en Israël.

Rabbi Freund a décrit l’expérience comme une “réunion de famille. Pour la première fois en 2700 ans, un groupe de 100 immigrants des Bnei Menashe a visité le Tombeau de Joseph à Sichem (Naplouse).” Ce qui rend ce fait si unique est que les Bnei Menashe sont des descendants de la tribu de Manassé, qui était le fils aîné du Joseph biblique. En outre, selon la tradition, les fils Manassé et Ephraïm de notre père Joseph sont enterrés à côté de lui, ajoutant au sentiment qu’ils représentaient un cercle de famille historique.

Tandis que les Bnei Menashe ont prié et pleuré sur la tombe, le groupe a fait appel à Dieu pour faire venir le reste de 7000 Bnei Menashe encore en Inde, grâce à la Aliyah.”

“Pour moi, ce fut un spectacle très émouvant de voir les Bnei Menashe, descendants de Manassé et de Joseph, debout sur la tombe de leurs ancêtres après avoir été coupés de notre peuple depuis tant de siècles. Si cela n’est pas un miracle… ?”

Sur la tombe, les pèlerins chantaient l’hymne extatique de leur communauté : une chanson dans leur langue maternelle le Kudi décrivant leur désir de retourner à Sion. Selon la tradition orale des Bnei Menashe, leurs ancêtres sont arrivés dans le nord de l’Inde, après des siècles d’errance et d’esclavage en Assyrie, en Perse, en Afghanistan, en Hindu-Kush, au Tibet et dans une certaine mesure dans la ville chinoise de Kaifeng, où ils ont échappé à l’esclavage. Enfin, après une quasi-éternité d’esclavage, de persécutions et d’assimilation forcée, certains d’entre eux sont partis en Birmanie (Myanmar) et en Inde, coupés de leurs compatriotes Israélites et à peine accrochés à l’héritage de leur ancêtre via un certain nombre de traditions anciennes, y compris la légende de leur ancêtre “Menaseh” et un certain nombre de pratiques et de chansons juives. 250 Bnei Menashe ont prévu d’arriver en Israël ce mois-ci, dans le cadre de l’engagement d’Israël à ramener toute la communauté en Israël. Shavei Israël espère terminer l’Aliyah des Bnei Menashe en 2020.

Source : CoolamNews
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935


Annuaire de sites
Découvrez
Modia
http://www.modia.org/index.html
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo