UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Special Chavouote   Yom Hamishi
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 
  Accueil Infos International

Lettre ouverte à monsieur Daniel Farhi fondateur du Mouvement juif libéral de France

Mardi 2 Février 2016 | 21h20  
 
 
 
 


Lettre ouverte à monsieur Daniel Farhi fondateur du Mouvement juif libéral de France

Vous avez, dans un article paru dans le site Times of Israel, dont l'intégralité est visible ICI , commenté une initiative du site "Torah Box" incitant à la pratique des "Mitsvote" (Commandements de la Torah) à l'occasion du jour de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau choisi pour commémorer la mémoire de l’Holocauste. Torah Box à illustré son article par la photo d'un juif religieux portant Talite et Téfiline devant des corps de juifs assassinés et entouré par des nazis se moquant de lui.

Dans des termes ironiques et condescendants, vous avez, du haut de votre omniscience, fustigé cette initiative en allant jusqu'à la qualifier de : "dévoiement de la Shoa... et de la Torah".

Je vous cite : "Plutôt que de chercher à culpabiliser les Juifs d’aujourd’hui en leur rappelant douloureusement les horribles persécutions vécues par leurs grands-parents et parents, les rabbins de Torah-Box ne feraient-ils pas mieux d’enseigner l’histoire de la Shoah conjointement avec le cœur du message du judaïsme, sa morale, sa spiritualité, sa littérature de sagesse, ses extraordinaires commentateurs, ses philosophes, ses législateurs ? A quoi sert-il de réduire tout cela à un acte, certes très beau et très porteur, mais dont le sens ne peut se déduire qu’à partir d’une véritable pédagogie du cœur et de l’esprit ?"

Ne voila t-il pas de belles paroles. Quelle envolée lyrique! Malheureusement en totale contradiction avec le véritable message de la Torah.

Vous faite l'apologie du fameux "juif de cœur", celui pour le lequel les bons sentiments passent avant les actes. Il transgresse le Chabbate mais se sent juif jusqu'au fond de lui même. C'est certes un sentiment fort honorable et méritant qui le rattache sans aucun doute à son peuple et à son Créateur. Loin de moi l'intention de le dénigrer. Bien au contraire, je m'inquiète de l'ignorance de mon frère juif.

Mais vous par contre, en lui tenant un discours comme le votre, vous le trompez "ignominieusement" car vous oubliez un peu facilement de lui rapporter certains des enseignements fondamentaux de nos maitres qui privilégient sans équivoque l'acte dans tous les cas, selon l'expression: "Lilmode Al Ménate Lékayème" - "Le but de l'étude est l'accomplissement de l'acte". Ainsi qu'il apparait dans le psaume 111 verset 10 . De même dans la Guémara Bérakhote (17a), où nos maitres expliquent clairement que la Torah n'a attribué un mérite qu'à celui qui concrétise son étude par la réalisation d'un acte et que l'étude des principes de la Torah, du Moussar (morale juive) etc..., n'a aucune valeur intrinsèque sans la finalité de l'acte [qui lui seul, prouve son attachement aux préceptes de D-ieu]. La Guémara Yébamote (109b) va même plus loin en affirmant que celui qui déclare : Je n'ai que [l'enseignement de] la Torah (sans l'accomplissement de la Mitsva), même cet [enseignement de] la Torah, il ne le possède pas. A méditer.

Bien sur l'acte a d'autant plus de valeur qu'il est généré par une pensée en harmonie avec la finalité de celui ci. Mais la aussi nos maitres nous ont assuré : "Mitokh Chélo Lichma Ba Lichma" - "C'est en accomplissant un acte, même sans la pensée adéquate, qu'on réussira à l'accomplir avec la pensée qui convient" (Guémara Sanhédrine 105/a). Ce qui nous montre sans équivoque que la réalisation de l'acte est le seul chemin qui mène a l'accomplissement de la Mitsva dans sa plénitude.

C'est finalement bien à vous que s'applique le qualificatif de "détournement de la Torah"! Et ceci par le moyen le plus pervers: celui qui se recommande de la Torah elle même pour induire le peuple en erreur.

Vous avez eu l'outrecuidance de demander des excuses à Torah box pour l’image désastreuse qu’il a pu donner de la pratique religieuse.

C'est à vous d'implorer des excuses posthumes aux victimes de la Shoa pour avoir entaché la "Méssiroute Néfech" (l'extraordinaire abnégation) avec laquelle ces hommes et ces femmes ont tout sacrifié pour respecter la volonté de D-ieu ! Et des excuses à leurs descendant pour avoir sali la mémoire de leurs ancêtres disparus. Leur mérite n'était pas uniquement dans la réalisation des Mitsvote au péril de leur vie, mais aussi, et peut être surtout, dans l'héritage qu'ils transmettaient à leurs enfants. Ces personnes ont, par leur comportement sans équivoque, laisser un message aux générations futures : Vous les juifs, faites tout pour réaliser les Mitsvote dont la valeur est inestimable.

Et vous venez tranquillement avec votre "dégout" éluder ce message pour vous appesantir sur un problème imaginaire d'exploitation de la Shoa.

Il est vrai, je vous l'accorde, mais c'est bien la seule chose que je vous accorde, la photo choisie n'était pas, à mon sens, le meilleur support à cet appel légitime à réaliser les Mitsvote. L'image d'un juif humilié et avili par les allemands me semble être déplacée car elle rappelle la cruauté et la volonté d'extermination de notre peuple par les nazis, ce qui touche de façon insupportable l'âme de chaque juif. Photo mal choisie, probablement. Mais pas pour la raison que vous invoquez, à savoir l'utilisation d'une photo de la propagande nazie de l'époque. Au contraire ! ce serait une belle ironie du sort que cette dite propagande serve à perpétuer les Mistvote dans le peuple d'Israël que ces barbares ont voulu éradiquer !

Quoi qu'il en soit, cette possible erreur de jugement (choix de la photo) ne justifiait en aucun cas d'en prendre prétexte pour vous attaquer aux représentants du vrai judaïsme, ces "rabbins" que vous semblez tant mépriser, parmi lesquels, le Rav Yossef 'Haim Sitruk, ancien Grand Rabbin de France. C'est vrai qu'ils sont tous barbus, tare indélébile à vos yeux semble t-il. Vous qui parlez d'indélicatesse dans le message de Torah box, quelle bassesse dans l'argument! Sachez que ces rabbins aux pratiques "ignominieuses" selon vos dires, se donnent corps et âmes pour répondre aux besoins quotidiens de la communauté juive dans le monde. Mais la n'est pas le débat.

Voyons plutôt la suite, je vous cite : " Ce sont souvent ces mêmes rabbins qui, hier encore, osaient affirmer que la Shoah avait frappé les Juifs d’Europe parce qu’ils étaient trop assimilés, qui osent aujourd’hui cette nouvelle ignominie consistant à exhorter les non-pratiquants en prenant exemple sur ceux qu’hier ils décriaient !"

En effet, nombre de rabbins (et parmi eux les plus grands érudits et Tsadikim de notre génération dont le Rav Ovadia Yossef qui l'avait déclaré lors d'un cours publique) considèrent qu'une des causes de la shoa (mais pas la seule comme vous semblez l'affirmez) était l'assimilation des juifs d'Europe. Vous semblez y voir une incohérence par rapport à cet appel aux Mistvote alors que c'est exactement le contraire.

Si quelqu'un considère que la Shoa est le résultat de l'assimilation, et par voie de conséquence du non accomplissement des Mistvote, il est logique de demander aux générations suivantes de ne pas refaire la même erreur. De plus ces fameux rabbins que vous avez l'air de prendre pour des demeurés, n'exhortaient pas les non-pratiquants à prendre exemple sur ceux "qu’hier ils décriaient" (je comprend les "assimilés"), mais bien sur à prendre exemple sur ceux qui au péril de leur vie ont gardé la Torah. Au passage , je note que vous qualifiez "d'ignominie" cette incitation aux Mistvote. Chacun jugera de la pertinence de ce terme.

Par ailleurs, il ne s'agit pas de faire faire Téchouva en culpabilisant les gens, mais bien de leurs faire prendre conscience de la véritable valeur des choses, c'est à dire des Mitsvote, en citant l'exemple de la génération de la Shoa. Et si vous, monsieur Farhi, ne pensez pas qu'on puisse faire Téchouva avec de tels arguments, c'est peut être parce que vous êtes imperméables aux vraies valeurs de la Torah.

Il vous sied vraiment mal de crier "au loup"! Quelle effronterie de qualifier cet "appel aux Mitsvote" de "dévoiement de la Shoa... et de la Torah". Vous pour qui tous les prétextes sont bons pour faire valoir vos grands principes du judaïsme libéral (MJLF), mouvement dont vous êtes le fondateur en France. Judaïsme frelaté et dénaturé, aménageant à votre guise les principes fondamentaux de la Torah tels que le respect intégral du Chabbat, la reconnaissance même de la transmission du judaïsme, les lois de conversion et j'en passe.

Mais pour quoi donc n'avez vous pas suivi l'exemple des chrétiens, qui eux au moins ont eu l'honnêteté d'appeler leur religion, inspirée du judaïsme, le christianisme. Tous les changement leurs étaient alors permis. Pourquoi vous recommandez vous d'un judaïsme libéral ou reformé (peu importe) par opposition au judaïsme orthodoxe. Comme s'il y avait plusieurs judaïsmes? Il n'y a qu'un seul judaïsme! Celui que D-ieu a transmis à Moise qui nous l'a transmis à son tour, avec ses règles immuables, par l'intermédiaire des Rabbins rédacteurs du Talmud. Judaïsme trois fois millénaire et encore valable de nos jours malgré l'arrivée récentes de certaines idées contestataires et réformatrices dont vous vous recommandez.

Bien sur, cela n'est pas facile d'être juif, cela demande des efforts. Tout le monde n'atteint pas le même niveau et c'est humain! La réaction honnête est alors de se dire : mon D-ieu, j'ai essayé. Si je n'y suis pas parvenu c'est parce que ça n'était pas facile, je tacherai de faire mieux la prochaine fois. Mais vous, vous abordez le problème différemment. Plutôt que de redoubler d'efforts pour atteindre l'objectif, vous déplacez l'objectif. Vous me faites penser à un archer qui, au lieu de viser et de s'efforcer d'atteindre la cible (observer la Torah), dessine une cible autour de l'endroit (qui l'arrange) où il a planté la flèche et déclare sans vergogne : j'ai atteint mon objectif! Chacun ses méthodes pour arriver au résultat, n'est ce pas?

Le problème, c'est que vous entrainez derrière vous une communauté ignorante et facile à berner avec un beau discours, des arguments fallacieux et des raisonnements aberrants dont j'ai déjà donné, plus haut, quelques exemples et dont il est inutile d'allonger la liste.

Alors s'il vous plait cessez donc de jouer à la vierge effarouchée. Ça ne prend pas, ou du moins pas avec tout le monde.

Rav Aharon Bieler
Directeur du site Univers Torah
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935


Annuaire de sites
Découvrez
L’Arche
http://www.col.fr/arche/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo