UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Spécial Péssah   Yom Chabbat
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 
  Accueil Infos International

Alerte aux fraises

Vendredi 15 Aout 2008 | 10h35  
 
 
 
 

Il est très difficile de se débarrasser des vers de terre qui se trouvent dans les fraises ! C'est le rav Moché Vaya expert en la matière, qui l'affirme. Le problème de l'infection des fruits et légumes par les insectes fait partie intégrale de la Kacheroute des aliments.

Tout foyer juif soucieux de se conformer aux prescriptions de la Tora est au courant de la gravité de consommer des aliments touchés par des vers ou par des insectes. Toutefois, de temps en temps se révèlent de nouveaux problèmes, qui étaient inconnus auparavant à cause de l'ignorance, ou à cause d'innovations techniques dans l'agriculture. De tous les fruits et légumes, ceux à feuilles sont les plus infestés par les vers Il y a plusieurs années, Patricia Glaser zal, avait demandé à Yaakov Sananes de donner une série de cours sur la Bedikate Tolaïm (recherche des vers et insectes). C'est là qu'il s'est passionné pour le sujet. Il enseigne, depuis quatre ans, la vérification des aliments, grâce aux livres des rabbanim Falk et Vaya.

Soucieuse de donner une réponse à ce problème, la communauté orthodoxe de la rue Pavée, dirigée par le rav Rottenberg, a mis en place, depuis Pessa'h, un bureau d'étude sur les vers et autres parasites qui affectent fruits et légumes. Ce bureau a été placé sous la responsabilité de Yaakov Sananes : « rav Rottenberg chlita a décidé de mettre en place un cahier des charges sur les méthodes d'inspection des fruits et légumes », nous dit-il. Ainsi, alors que la saison des fraises bat son plein, la présence inquiétante de vers dans ce délicieux fruit rouge rend sa consommation très problématique. Le spécialiste mondial de la question, le rav Moché Vaya, a consacré un ouvrage - Bedikate Hamazone Kahalakha (La vérifIcation de la nourriture selon la Halakha, en cours de traduction en français), devenu un véritable best-seller, pour savoir quoi et comment vérifier et épurer les aliments.

«Nous avons fait des recherches sur les cinq continents. Le constat est clair: de tous les fruits et légumes, ceux à feuilles sont les plus infestés par les vers, nous explique le rav Vaya depuis Jérusalem. Or, contrairement à ce que les gens pensent, les fraises sont des légumes à feuilles. Elles sont infestées par les vers et la situation a même empiré ces dernières années. Pour expliquer cette augmentation du nombre de vers, le rav Vaya avance plusieurs raisons concomitantes: l'explosion des échanges entre continents et espaces géographiques, la résistance accrue des insectes face aux insecticides, ainsi que la tendance des agriculteurs à moins utiliser ces derniers pour des raisons sanitaires et de protection de l'environnement.

Le problème, dans le cas des frai¬ses, est qu'un rinçage à l'eau n'est pas suffIsant pour les débarrasser de leurs vers. Selon le rav Vaya, « ils sont de trois sortes: les moucherons de feuilles, se confondant avec les grains de fraises et pratiquement invisibles, puis ceux ressemblant à des grains de sable marron-rouge, et enfin, les vers perforant les fraises de l'intérieur ».

Faute de mieux, il est donc nécessaire de peler les fraises ou de les rincer trois fois à l'eau savon¬neuse, comme le préconise le rav Vaya. Ces méthodes sont valables pour les petites quantités, mais inapplicables au niveau industriel, ce qui explique que la Kacheroute du rav Rottenberg ne soit plus accordée aux produits contenant des fraises. « Nous avons été alertés sur la résistance des insectes aux lavages par des témoignages venus des États-Unis puis de Londres, se rappelle Yaakov Sananes. Face à ce problème, nous avons donc décidé de chercher une méthode efficace pour éliminer les vers des fraises l).

Pour cela, cet enseignant et ancien Machguia’h (surveillant) consacre de nombreuses heures à l'étude des différents fruits et légumes dans un bureau de la rue Pavée, équipé en loupes très puissantes. «Entre les fruits et légumes propres, « Naki Mitolaym », pour lesquels a priori il n'y a pas de problème et ceux fortement infestés et donc impropres à la consommation comme les brocolis et les choux de Bruxelles, nos recherches portent sur ceux qui sont entre les deux », explique-t-il. Une vaste catégorie intermédiaire dans laquelle on retrouve, par exemple, les citrons, le fenouil, le chou-fleur, les oranges et donc, les fraises.

Source : Hamodia juillet 2008
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935


Annuaire de sites
Découvrez
Bethalimoud
http://www.bethalimoud.com/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo