UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist       Spécial Films historiques   Yom Shlishi
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Divers   |   Dvar Tora   |   Les Fêtes   |   Halakha   |   Le Saviez Vous ?   |   Documents PDF
 

  Accueil Dossiers Le Saviez Vous ?

D-ieu existe-t-il ?

Dimanche 6 Janvier 2019 | 12h14   Vue : 18613 fois
 
 
 
 

Avons nous des preuves de l’existence de D. ?




Commençons par deux histoires !


1) Lors d'une visite de courtoisie de notables égyptiens chez le grand philosophe et médecin personnel du roi : Rabbi Moché Bèn Maimone, le Rambam, une des personnes venues, un riche notable réputé pour ses idées hérétiques ne put retenir son étonnement.

Comment se peut-il qu'un homme de science éminent, philosophe réputé, rationaliste par excellence tel que le Rambam croit en l'existence d'un D. unique, dirige toute sa vie en se basant sur sa foi sans que ce D. ne lui ait jamais prouvé son existence ?

Rappelons que le Rambam ,
Rabbi Moché ben Maïmone (1138-1204), fut la personnalité juive la plus célèbre du Moyen-âge.

Le plus grand décisionnaire de tous les temps, un des philosophes les plus importants de son époque.
Homme de science et chercheur.
Dirigeant de communautés en Égypte et dans la région, il a exercé une grand influence sur les générations suivantes.


Le Rambam ne répondit pas à la question. Calmement, sans même sourciller, il feuilleta un livre de médecine écrit de sa main, s'arrêta à une page remplie de petits caractères et cita le nom d'une maladie compliquée, décrivit ses symptômes, en détermina les causes puis lut le traitement long et complexe à suivre jusqu'à la guérison totale.

Sais-tu d'où je sais cela ? questionna le Rambam en levant les yeux : "Un jour alors que j'écrivais la description de la maladie qu'on m'avait exposée, ma main renversa par erreur l'encrier, l'encre coula sur la feuille formant, tout à fait par hasard des mots qui à ma grande surprise étaient la réponse exacte aux questions qui préoccupaient mon esprit".

Une des particularités d’Érèts Israël est de concentrer dans un espace géographique très restreint une multitude de paysages et de climats qui sont un hymne à la gloire de notre Créateur.

Voyant les yeux ronds de surprise et le sourire incrédule de l'assistance, le Rambam marqua un temps d'arrêt puis dit d'une voix convaincante : "Une futile histoire de création, due au hasard, telle que celle-ci, tu n'es pas prêt à la concevoir, mais des futilités à l'échelle universelle, c'est-à-dire que tous les détails et les merveilles du monde et de la création entière se sont d'eux même créés par hasard, cela pour toi est concevable ? N'entends-tu pas la voix de chaque élément de la Création crier : C'est le Créateur qui m'a créé ? "


Exemples des merveilles de la création


Chutes du Niagara

L'éverest

Dunes d'Afrique



Le Kilimandjaro

Ours

Le Canyon du Colorado



Crocodile

Lion

Eléphant



Pérroquet

Aigle

Pérroquets



Poissons-clowns

Poisson-lion

Dauphin
2) Sir Isaac Newton (1642-1727) fut l'un des plus grands savants de tous les temps. Sa profonde croyance religieuse servait une force magistrale dans son travail scientifique. Catholique hérétique, il écrivait que D. est la seule cause de la force de la pesanteur.

Isaac Newton invita chez lui un ami d'enfance lui aussi grand homme de science, de retour en Grande Bretagne. Au cours d'un repas, l'ami demanda non sans étonnement, ce qu'il en était des rumeurs qui couraient à son sujet : que lui, Newton était un fervent croyant en D'. En entendant la question, son visage prit un air sérieux et il répondit silencieusement : " Je voudrais te montrer quelque chose qui t'intéressera sûrement".


Newton tira d'un des rayons de sa bibliothèque un montage de sphères et de ressorts et expliqua : " voici les planètes, ici, la terre autour de laquelle tourne la lune ; ici, c'est Saturne et ses satellites, ici c'est Jupiter etc".
Et à présent regarde: en tirant un fil il déclencha le système et les planètes se déplacèrent harmonieusement l'une à côté de l'autre et l'une autour de l'autre, de manière extraordinairement ordonnée, imitant avec exactitude le mouvement des planètes dans l'espace.
L'ami fut très impressionné : " Isaac, comment as-tu réalisé cela ?" s'écria t-il.


Newton , l'homme de science par excellence, répondit avec un calme affecté : " moi ? Je n'ai rien fait, dans la cour de ma maison s'était amassé un tas de débris de globes et de ressorts.
La poursuite d'un chien après un chat a poussé ce dernier à se propulser droit vers le tas de ferraille et tous les débris ont volé de tous les côtés.

En entendant
le bruit j'ai couru vers la cour et à ma grande stupeur, j'ai vu que les débris tombés à terre les uns à côté des autres et les uns sur les autres avaient formé cette merveille que tu vois". Voyant le visage incrédule de son interlocuteur, sa voix changea et prit un ton prédicateur : "cet arrangement n'est qu'une maquette qui ressemble à l'original, infiniment grand et complexe, la maquette ne peut pas se construire par hasard... et l'original le peut ?"


De ces deux histoires ressort une seule conclusion : s'il existe une Création, il existe aussi un Créateur. Si l'on découvrait une construction au fin fond de la jungle, nous saurions que quelqu'un l'a construite indépendamment du fait que l'auteur apparaisse ou non à cet instant.


Le Roi David chante dans son psaume 19 :
"Les cieux racontent la gloire de D' Et le firmament proclame l'oeuvre de ses mains... Point de discours, point de paroles, leur voix ne se fait pas entendre".


La Création est la preuve même de l'existence du Créateur. Les cieux racontent sans paroles, pour ceux qui sont prêts à écouter. On pourrait conclure ce chapitre ici.

Néanmoins l'ampleur prise par la théorie de l'évolution de Darwin exige une courte explication.

Depuis que j'avais entendu parler de la théorie de l'évolution de Darwin je me demandais comment elle pouvait expliquer la formation du point de départ à partir duquel s'est développé le monde entier ? Je pensais qu'il devait y avoir une réponse (aussi illogique soit-elle !) que donnent les inventeurs de cette théorie et que je ne connaissais pas. Car, sans réponse à cette question de base, la théorie se trouve annulée.

Il ne me vint pas à l'esprit qu'une personne ayant toute sa raison puisse avoir l'audace de publier dans le monde entier une réponse à la question la plus brûlante de l'humanité sans expliquer l'essentiel la formation du point de départ à partir du néant.

A ma grande stupeur je découvris dans l'encyclopédie Hébraïque (Tome 15 p 703) les mots suivants " l'idéologie évolutionniste ne donne pas de réponse à la question de la formation de l'élément premier dans tout le processus de l'évolution, élément premier qui est l'origine et le point de départ de ce processus ".

Tout le monde le reconnaît ! Il n'y a pas d'explication naturelle qui réponde à la question : comment et à partir de quoi le monde s'est il créé ?

Afin d'éviter le piège susceptible de mettre l'accent sur ce qui est simple. Cette question n'existe que si notre relation au problème de la Création est, à D. ne plaise, hérétique. Car si la réalité du monde n'est que naturelle, et s'il n'existe pas de réalité surnaturelle, alors chaque chose naturelle doit avoir un commencement, ce qui n'est pas le cas si nous acceptions l'idée qu'il existe un Créateur surnaturel que nous ne pouvons appréhender. Alors, il n'y a plus lieu de poser la question de savoir quelle est l'origine de notre intelligence limitée. Les choses paraissent profondes, mais elles sont évidentes pour celui qui les examine.


A présent quelques questions pour celui qui s'entête à dire que la Création du monde, dans tous ses détails, s'est faite par hasard.

1) Comment est-ce possible que dans un processus d'évolution accidentelle, les dents sachent pousser exactement dans la bouche et pas ailleurs ?

L'évolution serait-elle dotée d'une intelligence pour les positionner juste entre les lèvres, entrée de la nourriture non mâchée, et le système digestif et pour penser à différencier les incisives des molaires et les placer chacune à l'endroit le plus approprié pour leur bon fonctionnement ?

La même question se pose concernant tous les membres comment les yeux ont-ils su que l'endroit idéal pour eux était dans le visage.
Celui-ci se trouvant en haut du corps et dirige celui-ci, et non pas dans la plante des pieds par exemple ?




Comment la pupille a-t-elle décidé de se placer dans l'oeil et non pas sur le nez qui est juste à côté ?


On peut poser les mêmes questions en ce qui concerne les muscles, le système nerveux, le système immunitaire, l'ouie, l'odorat, les enzymes etc..



Chaque élément comportant une infinité de détails, la plus légère modification au niveau de leur positionnement, de leur forme ou de leur composition rend la vie insupportable, voire impossible (par exemple comment pourrions nous fonctionner si les dents étaient faites d'une matière molle telle que le lobe de l'oreille ?).


L'ordre et l'exactitude extraordinaires qui se trouvent dans toute la Création ne suffisent-ils pas à désigner le programmeur ingénieux qui est au-dessus de notre entendement et qui détient un pouvoir infini ?



2) Comment se fait-il que, tout à fait par hasard, les créatures venimeuses soient marquées de couleurs vives, depuis les plus dangereuses, tels que le serpent, aux moins dangereuses mais toutefois susceptible de faire mal, telles que l'abeille et la guêpe ? Afin que les hommes s'en écartent. L'évolution accidentelle serait-elle intelligente et consciencieuse à ce point-là ?

3) Autre exemple qui montre l'intelligence et la préoccupation de l'évolution accidentelle : l'homme sort du ventre de sa mère entier, il est la miniature d'un adulte, à part les dents. Pourquoi ? Afin qu'il ne cause pas de douleur à sa mère lors de l'allaitement ! De manière extraordinaire, à l'âge où l'enfant est mûr pour mâcher la nourriture... des dents lui poussent dans la bouche.


Vers l'âge de 6 ans, les dents de lait, petites, tombent et à leur place poussent des dents fixes, grandes, qui dureront toute sa vie. Tout cela, par hasard ?

Nous sommes-nous demandé une fois comment, lorsqu'une dent de lait tombe et qu'à sa place vient une dent définitive, la racine de la dent de lait disparaît ? La dent n'était pas simplement collée à la gencive, elle avait une longue racine plantée profondément dans la gencive. Où cette racine disparaît-elle ?


Il se trouve que pour éviter la formation d'un trou dans la gencive après la chute de la racine de la dent de lait (qui pourrait entraîner l'ébranlement de toute la mâchoire et une pousse tordue à un stade délicat de la poussée et de la chute des dents) l'avance des dents définitives dans la gencive vers la sortie est accompagnée de la sécrétion d'une substance qui provoque la désintégration de la racine de la dent de lait.

Ainsi, lorsque la partie extérieure de la dent de lait bascule et tombe, la dent définitive sort immédiatement, à l'endroit le plus approprié pour elle. Tout cela serait-il accidentel, sans programmation ?

Puisque nous parlions de l'allaitement, comment est-ce possible que le lait maternel s'épaississe ou se fluidifie, se modifie au niveau de ses composants tout cela en fonction des besoins et du développement du bébé qui est un corps extérieur ! Que la production de lait varie en fonction de la demande du bébé ! Cela aussi serait-il accidentel ?

4) Avons-nous remarqué le fait que l'air dont nous avons besoin à chaque seconde pour respirer se trouve à profusion sur terre ? Quant aux choses superflues comme l'or et les diamants, leur quantité est limitée et plus que cela, elles sont cachées aux fins fonds de la terre. N'est-il pas clair que quelqu'un a programmé tout cela ?

5) Comment peut-on concevoir que deux corps qui se ressemblent mais sont de morphologies différentes, chacun d'eux s'étant développé tout à fait par hasard, se retrouvent à la fin de leur développement adaptés l'un à l'autre à plusieurs niveaux et attirés l'un vers l'autre, attirance qui, à elle seule, permet la survie de leur espèce.


Cette évolution accidentelle se serait produite non pas au sein d'une seule espèce animale ou végétale mais, extraordinairement, parmi des dizaines de milliers d'espèces animales et végétales existantes...

6) Comment peut-on expliquer que les sucs digestifs décomposent tout ce qui arrive à l'estomac, même de la chair telle que la viande, mais ne désintègrent pas l'estomac lui-même fait de chair ?

Nous nous arrêterons là en ce qui concerne les exemples de miracles, car la magnificence et l'harmonie de la nature sont infinies.


Ceux qui s'intéressent à ce domaine pourront consulter n'importe quel ouvrage de recherche sur le monde vivant (les animaux, les végétaux, qui se trouvent sur la Terre ou au fond des océans) et ils trouveront des millions d'autres exemples.

Tout ceci ne concerne que notre petit monde. Qu'en est-il des milliards d'étoiles ainsi que des millions de galaxies qui emplissent l'univers infini ?

Il n'est pas possible de ne pas ajouter une autre donnée : Des mathématiciens, après des recherches approfondies, ont prouvé que lorsque la probabilité est de l'ordre de 10 puissance moins 6, elle a une chance, même infime de se réaliser. Mais une probabilité de 1/1040 n'a aucune chance de se réaliser. Pour mieux visualiser la situation, prenons un exemple. Si quelqu'un veut prendre une carte déterminée qui se trouve mélangée à 100 000 000 (100 millions!) de cartes différentes, la probabilité de tirer la carte voulue est de 1/108.

Fred Hoyle, savant réputé, prix Nobel de physique, lors de ses conférences données aux quatre coins de la planète, a prouvé que la probabilité de transformation d'une seule cellule animale est de 1/10400...

Et quelle serait cette probabilité pour former un être humain entier ?...


Il nous faut encore mentionner brièvement les extraordinaires dispositifs qui se trouvent dans la Tora, ainsi que la tradition et la persistance de sa transmission au peuple juif. Tout cela prouve bien le fait qu'elle a été écrite par un facteur surnaturel, Créateur de l'univers entier, désigné dans la Tora sous le nom de
Élokim.



Nous conclurons par deux citations de Albert Einstein. La première extraite de son livre autobiographique Mon univers... Il y a aussi l'expérience religieuse qui, il est vrai, est très rare à l'état pur. Je l'appellerai religiosité cosmique. Elle est presque incompréhensible pour celui qui n'en a pas une étincelle. La personne ressent la vanité des désirs et des aspirations humaines ainsi que la grandeur et l'ordre extraordinaire qui règnent dans la nature et dans le monde de la pensée.

L'individu perçoit sa propre existence comme une geôle, et désire la globalisation de l'existence dans le sens d'une union parfaite, emplie d'intelligence et de raison.

La deuxième est tirée de son livre Ma foi : "Ma foi provient d'un sentiment d'humilité et d'admiration envers le pouvoir suprême, infini, qui se dévoile à travers de misérables détails que nous pouvons percevoir au moyen de notre petite et faible intelligence".

Il faut noter que Albert Einstein, le génie de la science, était un fervent croyant en D. Harry G. conférencier en psychologie raconte Je suis né en Belgique et j'ai reçu une éducation basée sur la culture française. Lorsque j'étais adolescent nous avons émigré aux Etats-Unis où je me suis imprégné de la culture anglo-saxonne. J'étais ivre de liberté, d’égalité et d'honneur qui génèrent chez américain un orgueil patriotique.

Quelque part, je savais que j'étais juif mais aux E.U. cela n'a aucune importance. Juifs, Italiens, Irlandais, Polonais, nous sommes tous des Américains égaux.

Après mon service militaire, je me suis joint au Chomèr Hatsa'ir (mouvement de jeunesse juif sioniste non religieux à l'idéologie marxiste) afin de renforcer ma conscience juive à cette époque là, j'étais entraîné par la mode de l'extrême gauche, ce qui me poussa à rejoindre le Chomèr Hatsa'ïr où je me divertissais et recevais une éducation idéologique, complétant ainsi mes études des cultures française et anglaise à l'université.


Université de Princeton
Une des activités que nous avons eues, fut une visite à Princeton chez le Pr. Einstein alors déjà très âgé. Nous étions venus lui annoncer notre départ en Israël. Nous voulions nous imprégner directement de sa grande personnalité et de son génie scientifique qui renforçait notre fierté juive. Il nous fit visiter son laboratoire, parla en faveur de l'état d'Israël et conversa avec nous.

L'un des étudiants posa une question : "Professeur tous les secrets de l'univers vous sont connus". Einstein, poli et souriant jusqu'alors, l'interrompit et dit : "Seul D. dans les cieux connaît tous les secrets de l’univers". Nous étions ébranlés, nous qui avions reçu une culture athée et marxiste, nous nous retrouvions en face d'un grand savant qui proclamait haut et fort sa croyance en D. ! Einstein remarqua notre soudaine réticence et ajouta : " l'extraordinaire agencement de la nature prouve l'existence d'un D. créateur de tous les mondes ; que croyez-vous que les lois de la nature sont un jeu de dés ? "

Autre histoire tirée de la revue américaine "Réparation de l'âme".

Un groupe d'étudiants juifs, en partie membres des mouvements de jeunesse juifs sionistes aux E.U., rendirent visite à A. Einstein, à la prestigieuse Université de Princeton.


Ionosphère

Atmosphère

L'un d'eux questionna Einstein :

- "Qu'y a-t-il au-dessus de l'atmosphère ?"
- "L'ionosphère".
- "Et au-dessus de l'ionosphère ?"

Einstein répondit :
"Là bas commence le chemin qui conduit à la synagogue... "



Synagogue de Scasale en Italie

Dans son livre Ma foi , Einstein écrit :" La plus belle expérience que l'on puisse vivre est le mystère. Il est à l'origine des croyances et de la science véritable. Celui qui est étranger à cette expérience et qui n'est pas capable d'être émerveillé, d'être plein de ferveur et de crainte est considéré comme mort ! Il ne comprend pas que ce qui est au-dessus de notre entendement existe réellement et se dévoile à nous avec l'intelligence la plus exceptionnelle et la beauté la plus merveilleuse que nos pauvres moyens ne peuvent capter que de la manière la plus primitive. C'est cette connaissance, ce sentiment qui est le centre de la véritable religiosité".






   

L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935



Annuaire de sites
Découvrez
la Victoire
http://www.lavictoire.org/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo