UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Kippour, le jour du pardon   Yom Shlishi
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 

  Accueil Infos International

La ville espagnole « Tuez les juifs » change de nom !

Lundi 26 Octobre 2015 | 21h07  
 
 
 
 


Le nouveau nom du village «Le camp de la colline des juifs»

Le petit village espagnol du nord-ouest du pays, Castrillo Matajudios (Le camp tuez les juifs), vient d’être rebaptisé et s’appelle désormais Castrillo Mota de Judios (Le camp de la colline des juifs). La décision a été prise après un vote l’an dernier de la cinquantaine d’habitants du village (29 pour et 19 contre) dont le maire considérait le nom comme injurieux. Il s’agissait aussi pour la commune d’honorer ses lointaines origines juives. Elle a été fondée en 1035 par des juifs fuyant des persécutions. Cette décision a été entérinée par les autorités régionales de Castille-et-Leon.

Des documents historiques montrent que le village s’appelait en fait «Le camp de la colline des juifs» jusqu’en 1627 et est devenu alors «Le camp tuez les juifs». Des historiens estiment que le village comptait alors un nombre important de descendants de juifs convertis de force, après l’expulsion des juifs d’Espagne en 1492, qui voulaient convaincre les autorités religieuses catholiques espagnoles de leur loyauté.

Il n’y a plus aucun juif dans le village aujourd’hui mais certains résidents sont bien des descendants de la communauté qui vivait là jusqu’en 1492.

L’ambassadeur d’Israël en Espagne, Daniel Kutner, s’est félicité de la décision prise par les habitants du village et a souligné le fait que «l’expulsion d’Espagne a été un événement traumatique de dimension historique dont les conséquences se font sentir encore aujourd’hui sur la trajectoire du peuple juif».

Par un retournement de l’histoire, l’Espagne offre aujourd’hui de façon symbolique la citoyenneté aux juifs qui peuvent prouver qu’ils sont les descendants de ceux qui ont été chassés de la péninsule ibérique au 15ème siècle. Madrid a annoncé il y a quelques semaines être sur le point d’accorder la nationalité espagnole à 4 300 juifs.

Source : slate.fr

Une trahison de l'héritage juif du village

Estimant que ce nom trahit l'héritage juif du petit village, son maire avait organisé ce vote, le jour même des élections au Parlement européen, et promis de démissionner si les habitants décidaient de garder le nom actuel. Sur les 56 habitants en âge de voter, 52 ont participé au scrutin, «dont 29 ont décidé de changer le nom», a déclaré le maire.

Les habitants avaient le choix entre deux noms pour la commune, Mota Judios ou Mota de Judios, « la petite colline des Juifs», et ont opté pour le second par 26 voix contre trois. La mairie doit examiner ces résultats le 3 juin et entamer les démarches afin de changer le nom.

L'origine du village remonterait à 1035, lorsque des Juifs, dépossédés de leurs biens et expulsés de leurs maisons ailleurs en Espagne, s'étaient réfugiés là, sur une petite colline ou «mota», selon Lorenzo Rodriguez. Ils y étaient restés jusqu'en 1492, lorsque les Rois catholiques ordonnèrent l'expulsion d'Espagne de tous les Juifs qui refuseraient de se convertir au catholicisme.

La première mention du nom «Castrillo Matajudios» apparaît en 1623, selon l'archéologue Angel Palomino, chargé d'une étude historique préliminaire commandée par la mairie. Les descendants de Juifs, convertis au catholicisme, auraient pu décider de changer le nom du village après 1492, afin de démontrer leur ferveur.

«Les documents montrent qu'il y a eu plusieurs massacres de Juifs (...) comme cela s'est produit dans de nombreux quartiers juifs en Espagne et ailleurs en Europe», expliquait l'archéologue, qui estime qu'entre 300 et 400 foyers, soit environ 1.500 personnes ont peuplé le quartier juif de Castrillo Matajudios avant l'expulsion des Juifs d'Espagne.

Selon les historiens, au moins 200.000 Juifs vivaient en Espagne avant les expulsions de 1492. Ceux qui refusèrent de fuir ou de se convertir furent exécutés et brûlés vifs.

Déclarant vouloir réparer une «erreur historique», le gouvernement espagnol a approuvé en février un projet de loi visant à faciliter la naturalisation des descendants de Juifs séfarades (sefarad signifiant Espagne en hébreu).

Source : leparisien.fr
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935



Annuaire de sites
Découvrez
Hevrat pinto
http://hevratpinto.org/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo