UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Special Soukkote   Yom Richone
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 
  Accueil Infos Israël

Le palais de la reine Hélène

Dimanche 9 Décembre 2007 | 12h30  
 
 
 
 

Des archéologues israéliens viennent de découvrir la structure d’un monument datant du Second Temple, opposée au Mont du Temple. Tout porte à croire qu’il s’agit des vestiges du célèbre palais de la reine Hélène.

Les mystères et les beautés de Jérusalem sont insondables, ou presque. Et parfois, une découverte impromptue vient nous rappeler que la Ville Sainte regorge de splendeurs, certaines déjà connues, d’autres à découvrir.

Les archéologues israéliens ont ainsi découvert les restes d’un palais datant de la fin du Second Temple, qui détruit en 70 par les Romains.
Le bâtiment retrouvé, particulièrement majestueux, est divisé en plusieurs salles. Le directeur de ces fouilles, Doron Ben Ami, n’a pas manqué de faire valoir la hauteur impressionnante des murs : plus de 5 mètres, les pierres les composant pesant parfois plus de 100 kilos !

Ce palais était sis sur deux étages. En sous-sol, a été découverte une salle voûtée comportant des vestiges de fresques ainsi qu’une installation pour un Mikvé (bain rituel). Tout porte à croire que ce bâtiment fut détruit par le feu lors de l’invasion romaine en 70.
Les chercheurs ont retrouvé sur ce site des pièces de monnaie ainsi que des poteries datant de la fin de l’époque du Second Temple.

Pour Doron Ben Ami, il "est plus que probable" que le palais découvert soit celui qui fut construit par Hélène, reine d’Adiabène (au Kurdistan). La reine Hélène se convertit au judaïsme au premier siècle de l’ère vulgaire et résida à Jérusalem vers l’an 40, en compagnie de son fils. Selon l’historien Flavius Josèphe, dans son ouvrage Les Antiquités, au chapitre 20, le palais de la reine Hélène se trouvait dans la partie nord de la Cité de David, c’est-à-dire au sud du Mont du Temple. La reine Hélène fut considérée comme une femme juste et bonne.

Selon la Guémara, au Traité Yoma (qui aborde le service du Cohen Gadol, ou Grand Prêtre, lors du Yom Kippour, ou Grand Pardon, dans le Temple), la reine Hélène a fortement contribué financièrement à la construction du Temple.
Elle fit ainsi don au Temple d’un carreau d’or, qui avait la forme d’une conque, et qui devait orner la porte du sanctuaire intérieur : cette conque reflétait, en le multipliant, le premier rayon de soleil qui venait la frapper, et annonçait ainsi aux Kohanim ou prêtres de service, l’apparition du jour.

Il faut rappeler que la reine Hélène est enterrée à Jérusalem dans un site connu sous le nom de "Tombeaux des rois", situé au nord des remparts de Jérusalem. Le site, fouillé en 1863 par des archéologues français, fut acquis par les frères Péreire, célèbres banquiers du Second Empire, qui le donnèrent à la France en 1886. Ce domaine national français est aujourd’hui en travaux de restauration.

Jérusalem n’a définitivement pas livré tous ses secrets.

Source : Arouts7
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935


Annuaire de sites
Découvrez
Hassidout
http://www.hassidout.org/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo