UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Spécial Péssah   Yom Revii
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Israël   |   France   |   International
 
  Accueil Infos France

La Tour Eiffel éclairée par les feux de Lag Ba'omer !

Mardi 31 Mai 2011 | 12h07  
 
 
 
 

Il y a quelques jours, un homme s’est présenté au rav Chemouel Asimov. Ému, il a raconté au directeur du Beth Loubavitch que lorsqu’il était enfant, au début des années 1980, il avait participé, place de la République, aux festivités à l'occasion de Lag Baomer et que ce souvenir ne l’avait jamais quitté. Trente ans plus tard, la Hiloula de Rabbi Shimon Bar Yo'haï a pris les allures d’un énorme « show » organisé au pied de la Tour Eiffel et réunissant plusieurs milliers de participants.

Cependant, l’objectif reste le même : « Le Rabbi de Loubavitch a beaucoup insisté sur l’importance de la parade de Lag Baomer, car cela marque profondément les enfants qui y participent, non seulement durant leur jeunesse, mais également à l’âge adulte, leur permettant de rester proche de la Torah et des mitsvot », explique le rav Azimov.

Fort de ce principe, le Beth Loubavitch avait une fois de plus fait les choses en (très) grand, ce dimanche 22 mai, pour marquer cette journée en l'honneur du célèbre rédacteur du Zohar. Dès le milieu de la matinée, 85 autocars se garaient au pied de la Tour Eiffel déversant des enfants venus de 130 points différents de la région parisienne. En tout, ce sont 4 000 enfants, sans compter les parents et une armée de plus de 500 accompagnateurs qui ont été entièrement pris en charge tout au long de cette journée coordonnée par Binyamin Mergui du Beth Loubavitch.

Très attendu, le défilé des chars réalisés par les enfants a permis d’apprécier le talent de ceux qui ont illustré les thèmes liés au respect des mitsvot. À l’applaudimètre, il était impossible de désigner un vainqueur, tant les dix chars rivalisaient d’inventivité. De l’avis de tous, les enfants du service éducatif du Consistoire de Paris, du ‘heder Loubavitch, de la yéchiva de Brunoy, ainsi que des écoles de Beth Rivka, Chnéor, Sinaï, Beth ‘Hanna, Montrouge, Villiers-sur-Marne et Fontenay-sous-Bois s’étaient surpassés cette année ! Au comble de l’enthousiasme, la foule vit ainsi avancer un Bet-Hamikdach mobile, servi par ses (petits) cohanim, ainsi que la reconstitution exacte d’un foyer juif, ou encore une étable habitée par une – vraie - vache…

Les fanfares s’avancèrent à leur suite. Chacun put alors admirer le professionnalisme de l’ensemble musical de la Ville de Paris qui entonna une Marseillaise, l’hymne national français qui est également le thème d’un célèbre nigoun 'Habad. Mais les plus applaudis furent sans conteste les jeunes musiciens de la fanfare du ‘heder Loubavitch sanglés dans leur uniforme d’un blanc éclatant digne d’amiraux de la Royal Navy !

À la tribune d’honneur, les invités eux-mêmes ne cachaient pas leur admiration devant ce spectacle réglé au millimètre, mais où s’exprimait la fraîcheur de la jeunesse, comme l’ont souligné les différents intervenants : le grand rabbin de Paris, David Messas, le président des Consistoires, Joël Mergui, le président des CCJ 92, Élie Korchia, ainsi que le rav Guédalia Nissenbaum.

La journée s’est ensuite poursuivie sous un grand soleil au Haras de Jardy pour une après-midi consacrée aux jeux et aux activités de plein air. Les enfants, mais aussi leurs parents s’en sont ainsi donné à cœur joie dans l’un des dix châteaux gonflables dressés pour l’occasion. Rendez-vous dans deux ans pour la prochaine édition de la grande parade de Lag Baomer organisée par le Beth Loubavitch, à chaque fois que la Hiloula de Rabbi Shimon Bar Yo’haï tombe un dimanche.

Un demi-million de pèlerins à Méron. Ce sont plusieurs centaines de milliers, certains ont même avancé le chiffre d'un demi-million de fidèles se sont dirigés depuis la fin du chabbat vers Meron pour célébrer la Hilloula de Rabbi Shimon Bar Yo'hai autour de sa tombe et de celle de son fils , Elazar. Grâce a l'excellent dispositif mis en place par les forces de police(plus de 3000 policiers) et par les organisateurs, cette Hilloula s'est déroulée sans le moindre incident et dans une atmosphère de fête et d'élévation spirituelle.

Comme c'est la tradition, c'est au Admour de Boyan, rabbi Nahum Dov Brayer, qu'est revenu le privilège d'allumer, vers minuit et demi, la première "médoura", le premier feu de joie près du Tombeau du Tana, et ce devant des dizaines de milliers de hassidim et de fidèles qui se pressés pour assister à cette scène. Durant toute la nuit, les médourot ont été allumés par des sommités rabbiniques . Et pendant toute la journée de nombreux parents ont procédé à la cérémonie de la Halaké, de la coupe de cheveu à leurs enfants.

C'est le Rishon le Tsion, le rav Chlomo Moché Amar qui a clôturé les allumages, dimanche après-midi et ce conformément aux recommandation du rav Ovadia Yossef qui avait appelé à décaler les célébrations de Lag Baomer au dimanche.

Source : Hamodia
   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935


Annuaire de sites
Découvrez
Maran1
http://www.maran1.com/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo