UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Spécial Hanouka   Yom Hamishi
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Divers   |   Dvar Tora   |   Les Fêtes   |   Halakha   |   Le Saviez Vous ?   |   Documents PDF
 

  Accueil Dossiers Le Saviez Vous ?

Le miel d’abeilles est-il Kachèr ?

Lundi 4 Juillet 2016 | 10h29   Vue : 10841 fois
 
 
 
 


Une des règles fondamentales en matière de Kachroute stipule:

"Le produit (comme les oeufs ou le lait) d’un animal impur est impur, Le produit d’un animal pur est pur".

Dans ces conditions, pourquoi la consommation du miel d’abeilles est-elle autorisée?
A première vue, il paraît évident que le miel provient d’un mélange avec une substance sécrétée par le corps de l’abeille, substance qui modifie le nectar et le transforme en miel.


De même que l’herbe mangée par le chameau devient du lait après qu’elle ait été transformée par le corps du chameau.
Ce lait est impropre à la consommation car « ce qui est produit par un animal impur est impur ».
Le miel aurait donc dû être interdit par nos Sages, car les abeilles elles- mêmes sont interdites.


Même si l’on supposait qu’il soit possible de fabriquer du miel à partir de nectar sans le mélanger à une substance du corps de l’abeille, on ne peut ignorer que l’estomac de l’abeille secrète des substances. C’est pourquoi, ne serait-ce qu’en raison du mélange du nectar avec ces substances, les Sages d’Israél auraient dû nous interdire de consommer du miel!

Des recherches plus récentes viennent révéler deux faits extraordinaires

1) L’abeille a deux estomacs: l’un consacré à la digestion des aliments et l’autre, le jabot, destiné à la fabrication du miel.
2) L’estomac « du miel » ne sécrète pas de substances digestives. Cette découverte résout le problème des substances digestives mentionnées plus haut.




Mais qu’en est-il du premier problème?


Une étude récente dévoile un fait nouveau. L’estomac de l’abeille sécrète une enzyme détruisant les molécules du nectar, le transformant ainsi de biglucidaire en monoglucidaire (le miel contient du sucre inverti) composé principalement d’un mélange de glucose (sucre de raisins) et de fructose (sucre de fruits).

Cependant, après que l’enzyme produite par l’abeille ait agi sur le nectar et que le nectar se soit transformé en miel, l’enzyme se désagrège, et l’abeille rejette un nectar pur, vierge de substances étrangères.

Il est clair à présent que nous pouvons manger du miel.
Il s’avère cependant que, si l’université avait existé au temps de la Guémara, les hommes de science auraient faussement appliqué la règle qui prohibe la consommation du lait d’un animal interdit d’après la Tora d’Israël, pour interdire la consommation de miel d’abeilles.
Car, pour eux, il ne ferait aucun doute qu’une substance quelconque produite par l’abeille ait été mélangé au miel.


Mais nos ancêtres le savaient déjà !

La Loi Orale que nos Sages ont reçue de leurs ancêtres, et leurs ancêtres de leurs ancêtres jusqu’à Moïse, établit le principe suivant dans le traité de Békhorote (7b):

« Le miel d’abeilles est permis.
Les abeilles l’introduisent dans leur corps mais ne le produisent pas à l’aide d’une substance de leur corps ».


Autrement dit, le miel d’abeilles n’est pas comparable au lait d’un animal impur!
Le miel d’abeilles ne confient aucun liquide provenant du corps de l'abeille et il sort de ce corps pur, sans aucune substance supplémentaire.


Qui aurait pu deviner il y a des milliers d'années, ce secret de la Nature, qui va à l'encontre de toute logique.


Attention, la gelée royale n’est pas Kacher !!!

Il nous faut en effet préciser ici, que la gelée royale vendue dans les magasins de nourriture naturelle n'est pas du miel, mais une substance secrétée par les abeilles dans des glandes situées à l'extrémité de leurs antennes, et destinée à l'allaitement des larves sorties des oeufs pondus par la reine.

Les larves reçoivent toutes la même substance. Mais la larve choisie par les autres abeilles pour devenir la reine, reçoit trente fois plus à manger que les autres, de sorte qu'elle grandit plus et est capable de pondre jusqu'à deux mille veufs par jour. La gelée royale a un goût fort amer et est vendue, de ce fait, mélangée à du miel. On trouvera de plus amples détails à ce sujet dans le recueil de Halakha « Choute » Tsits Eli’ézèr chap. 11 par. 59, et dans le documentaire
« Halikhote Sadé » numéro 55.

Précision importante

Toutes les marques de miel (100% miel) sont autorisées à l’exclusion du miel de sapin élaboré à partir de MIELLAT(gouttelettes sucrées rejetées par des insectes suceurs de sève sur les feuilles d’arbre, puis butinées par les abeilles). Le miel de miellat n'est pas un miel 100% abeilles, car il est produit conjointement par les abeilles et des pucerons. Comme cela apparait dans la liste du consistoire.





   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935



Annuaire de sites
Découvrez
la Victoire
http://www.lavictoire.org/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo