UniversTorah      Questions aux  Rabbanim      Médiathèque &  Playlist      Special Élloul   Yom Hamishi
 
Infos Vidéos Photos Chiourim Dossiers Annuaire Qui sommes nous ? R. Shlomo Aben Danan Faire un don BONUS
    Divers   |   Dvar Tora   |   Les Fêtes   |   Halakha   |   Le Saviez Vous ?   |   Documents PDF
 

  Accueil Dossiers Halakha

Pas de Chofar le Chabbate

Mardi 1 Septembre 2009 | 09h32   Vue : 5793 fois
 
 
 
 



1. A quel moment de la journée faut-il sonner ?


      La sonnerie du chofar doit se faire le jour, et non la nuit; la Mitsva peut être accomplie depuis le lever du jour jusqu'à son coucher: toutefois les personnes zélées le feront le plus tôt possible dans la journée. On peut alors se demander pourquoi l'usage s'est répandu de sonner le chofar à l'office public après la lecture de la Tora seulement, avant la prière de Moussaf ?

      On raconte à ce propos qu'à certaines époques de notre histoire, les ennemis soupçonnaient les juifs de vouloir se révolter contre eux; prenant ces sonneries pour un signal de sédition, ils pensaient se ruer sur nous pour nous exterminer! C'est pourquoi ils placèrent des observateurs dans nos synagogues, et en leur présence, les sonneries n'eurent pas lieu.

      Mais nous ayant vu faire la prière du matin et la lecture de la Tora, ils cessèrent de nous surveiller, se disant: ils sont inoffensifs et ne font que suivre les pratiques de leur religion.

      Les sonneries eurent alors lieu après le départ des gardes. Le danger passé, nos Sages, maintenant la récitation des Malkiyot, Zikronote et Chofarote ainsi que les sonneries du Chofar de la prière de Moussaf, ont ordonné des sonneries supplémentaires après la lecture de la Tora, avant Moussaf (d'après le Choul'hane ‘Aroukh du Grand Rabbin Weill).


2. Pas de sonnerie de chofar, le Chabbate


      Bien que la sonnerie du chofar soit une Mitsva importante, nos Sages ont ordonné qu'on ne sonne pas le chofar lorsque le premier Tichré tombe un Chabbate.

      Ceci de peur que, pour apprendre à sonner, on ne porte le chofar auprès d'une personne compétente, ce qui pourrait entraîner une profanation du Chabbate (transport d'un objet du domaine privé dans le domaine public).

      Si grande est la sainteté du Chabbate que la simple crainte de sa profanation par une personne supprime une Mitsva qui concerne toute la communauté! Et ceci même dans une ville où il y a un ‘Érouv et où par conséquent il est permis de porter le Chabbate!


      Cependant la Mitsva n'est jamais supprimée, car les deux jours de Roch Hachana, nous l'avons vu précédemment, sont considérés comme une seule journée prolongée de 48 heures.

      La sonnerie du deuxième jour lorsque le premier tombe un Chabbate, remplace celle qui d'ordre Rabbinique a été supprimée le premier jour.

      A l'époque où le Sanhédrine siégeait encore, la sonnerie à Jérusalem avait lieu même le Chabbate tant que le Sanhédrine était réuni. Car l'interdiction de sonner le chofar le Chabbate n'avait effet qu'en dehors de Jérusalem.





   


L'extraordinaire prédiction du Rav Ovadia Yossef
La fabrication du vin Kacher
Laurel et Hardy, danseurs Yéménites
Bar Yo'haï, pilier du monde
Peut on faire une bénédiction sur un aliment interdit ?
Jerusalem 1935



Annuaire de sites
Découvrez
Maxi Home
http://www.max18.net/french/
 

    © Copyright UniversTorah.com 2011 - Tous droits réservés à Na'halat Shlomo